Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Restos du Cœur en Isère : "on a vu arriver des personnes qu'on n'avait pas auparavant"

-
Par , , France Bleu Isère

France Bleu se mobilise en ce mardi 24 novembre 2020 pour le lancement de la nouvelle campagne d'hiver de l'association caritative. Brigitte Cotte, chargée de mission et ancienne présidente des Restos en Isère, était l'invitée de France Bleu Isère à 7h45.

Brigitte Cotte est présidente des Restos du Cœur en Isère.
Brigitte Cotte est présidente des Restos du Cœur en Isère. © Radio France - Justine Dincher

Vous avez vu arriver de nouveaux bénéficiaires depuis le premier confinement ?

Effectivement on a vu arriver des typologies de personnes qu'on n'avait jamais vu avant. Des gens qui jusqu'à présent arrivaient à joindre les deux bouts même si c'était difficile. Il s'agit encore essentiellement de familles avec des enfants, des personnes seules aussi qui avaient des petits boulots, qui arrivaient à joindre les deux bouts et qui maintenant n'y arrivent plus. Également des étudiants...

Des étudiants qui sont privés de leur job dans les bars et restaurants...

Oui bien sûr, des jeunes qu'on n'avait pas au premier confinement.

Vous aidez 8.000 personnes par semaine en Isère c'est ça ? 

Oui, entre 8000 et 8500 personnes à qui on délivre des repas toutes les semaines.

À Grenoble, vous aviez auparavant beaucoup de demandeurs d'asile (parce que la préfecture centralise les demandes de la région). Est-ce toujours le cas ?

On en voit beaucoup moins. Je pense qu'ils ont peur de sortir  - c'est mon analyse - parce qu'ils sont sans papiers. 

Est-ce que vous avez dû changer vos habitudes pour distribuer des colis sans exposer les bénévoles au coronavirus ?

Oui on a été amené à changer complètement nos habitudes et je tiens tout particulièrement à remercier ces bénévoles. On parle beaucoup des personnes qu'on accueille mais les bénévoles aussi sont là pendant cette période compliquée. Je rappelle que les bénévoles ne sont pas tous jeunes et ils ont été plein de créativité. Ils ont vraiment réussi à faire face.

Qu'est-ce qui change ? 

Aujourd'hui on est sur une distribution comme les drive c'est-à-dire qu'on a perdu tout le contact avec les personnes accueillies, on n'a plus cet échange autour d'un café, on n'a plus cette chaleur humaine qu'on avait à leur donner. Par contre malgré le port du masque et malgré la distanciation qui a vraiment été mise en place hé bien ça n'a pas altéré la qualité d'accueil et la qualité d'écoute. Les bénévoles sont toujours présents ; différemment mais ils sont toujours présents.

En gros vous préparez des colis...

Tout à fait. 

Avez-vous "perdu" des bénévoles ? 

Oui on a perdu pas mal de personnes. Le premier confinement imposait aux personnes de plus de 70 ans de rester chez elles. Même si ça s'est allégé, ces personnes -  et je le comprends on ne peut pas leur en vouloir - sont restées chez elle parce qu'elles ont peur d'être malade. Ce qui n'empêche pas de faire du télétravail... ou plutôt du "télé bénévolat" pour les Restos du Cœur.

Qu'est-ce que vous attendez de cette campagne d'hiver qui démarre aujourd'hui ? Des dons?

On attend comme d'habitude des produits d'hygiène parce que c'est ce qui nous manque le plus ; on attend des produits pour bébé ; et puis on attend aussi des dons parce que pour faire fonctionner les Restos du Cœur il faut des camions et toute une logistique. On a besoin de dons pour tout ça.

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess