Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Restos du cœur : en Isère, les bénévoles regrettent le manque de lien social dû au Covid-19

-
Par , France Bleu Isère

Dans le centre des Restos du cœur de L'Isle d'Abeau (Isère), les bénévoles sont prêts pour le lancement de la campagne d'hiver qui démarre ce mardi. Seule ombre au tableau : la quasi absence de convivialité à cause du coronavirus.

A cause du coronavirus, les bénéficiaires ne peuvent plus se servir directement, ce sont les bénévoles qui préparent leur colis alimentaires.
A cause du coronavirus, les bénéficiaires ne peuvent plus se servir directement, ce sont les bénévoles qui préparent leur colis alimentaires. © Radio France - Laurence Méride

Les Restos du cœur lancent ce mardi leur 36e campagne d'hiver nationale. Un lancement particulier cette année en raison de l'épidémie de Covid-19. La crise sanitaire a provoqué une crise économique qui a eu pour effet d'appauvrir une partie de la population. En Isère, les centres d'accueil des Restos du cœur reçoivent 8000 bénéficiaires chaque semaine. Un chiffre en augmentation de 20% depuis le premier confinement. 

Les bénévoles ne lâchent pas

Malgré l'épidémie, les bénévoles sont bel et bien présents. Au centre de L'Isle d'Abeau, depuis trois ans, Laure est à la fois bénéficiaire et bénévole : "J'ai voulu être bénévole pour rendre aux Restos ce que les Restos me donnait. Je me sentais moins coupable parce que quand on vient là ce n'est pas facile d'être bénéficiaire. On nous donne à manger parce qu'on ne peut pas l'avoir par nous même. [...] Les autres gens je peux les aider, leur dire qu'ils ne sont pas seuls dans cette situation."

"On nous donne à manger parce qu'on ne peut pas l'avoir par nous même." - Laure, bénévole et bénéficiaire des Restos du cœur

Témoignage de Laure, bénévole et bénéficiaire des restos du cœur à l'Isle d'Abeau

En pleine pandémie, aider les gens est plus que jamais nécessaire mais dans le respect des gestes barrières. La distribution des colis alimentaires est encadrée par un protocole sanitaire strict : port du masque obligatoire, respect de la distance physique, interdiction du libre-service pour la nourriture, depuis huit mois, les colis sont distribués dans un système similaire au drive.  

Le protocole sanitaire amoindrit la convivialité

Des mesures contraignantes mais qui ont permis à Carmella, âgée de 68 ans, de continuer à donner un coup de main : "Malgré mon âge, je peux être utile, même pendant le coronavirus. Toutes les précautions sont prises dans le centre alors je n'ai pas réfléchi, j'y suis allée.

Reportage au centre des Restos du coeur de l'Isle d'Abeau en Isère

Lilian aussi est resté depuis le premier confinement. Mais alors qu'il prépare un colis, le bénévole déplore tout de même que les gestes barrières dégrade la convivialité qu'il considère comme la nature profonde de l'association caritative de Coluche : "On sert les gens dehors. C'est triste, parce qu'il y en a aussi qui viennent parler un petit peu et on ne peut pas leur donner ça pour le moment." regrette Lilian. 

Bien que cette situation exceptionnelle dégrade le lien social, les bénévoles travaillent dans la bonne humeur et "la porte est toujours ouverte, nous sommes toujours là pour accueillir les gens qui en ont besoin." assure Corinne Lacroix, responsable du centre des Restos du cœur de L'Isle-d'Abeau.

Les dons qui manquent en majorité aux Restos du cœur sont les produits d'hygiène comme les serviettes hygiéniques par exemple
Les dons qui manquent en majorité aux Restos du cœur sont les produits d'hygiène comme les serviettes hygiéniques par exemple © Radio France - Laurence Méride
Choix de la station

À venir dansDanssecondess