Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Restos du Cœur en Mayenne : le péril jeune

-
Par , France Bleu Mayenne

La campagne hivernale des Restos du Coeur démarre ce mardi 23 novembre au niveau national. Mais en Mayenne, à Gorron, l'association a déjà procédé à la distribution alimentaire. En raison du confinement et de la crise du coronavirus, de plus en plus de jeunes adultes frappent à sa porte.

La distribution alimentaire des Restos du Cœur dans la salle Jeanne d'Arc de Gorron, le 22 novembre 2020
La distribution alimentaire des Restos du Cœur dans la salle Jeanne d'Arc de Gorron, le 22 novembre 2020 © Radio France - Martin Cotta

Ils font la queue plusieurs minutes devant la salle Jeanne d'Arc de Gorron, juste derrière l'église. Une dizaine de bénéficiaires attendent à l'entrée, avec des sacs vides dans les mains. Protocole sanitaire oblige, ils entrent un par un dans la salle. Chaque bénévole s'est préalablement inscrit auprès des Restos du Cœur. 

Parmi eux, beaucoup de femmes seules, mais aussi des jeunes. Gwendoline, par exemple. À 24 ans, la Mayennaise n'imaginait pas avoir besoin des Restos du Cœur un jour. De devoir se priver. Surtout pas à son âge. "Les fins de mois sont un peu dures et je fais passer mon fils avant moi" explique-t-elle. Antoine, 35 ans, sort du local avec un gros sac de nourriture et un pack de lait. "J'étais intérimaire mais à cause du Covid, je ne peux plus travailler. Les entreprises nous ferment les portes. Du coup la vie devient trop trop chère et les factures ont du mal à être payées" explique tristement ce père de famille. 

Une fois leurs courses terminées, ces jeunes repartent par la porte de derrière. Mélissa, est une maman très fatiguée par cette année. "Moi j'ai des enfants qui sont à l'école, d'autres qui n'y sont pas. Du coup l'organisation est compliquée. Heureusement que les Restos du Cœur sont là" explique la maman à la voix chevrotante. En face de ces jeunes adultes, des bénévoles bien plus âgés, qui tentent de discuter. Parfois de les réconforter même. Marie-Claude, 76 ans, avoue avoir mal au cœur en voyant la situation. "Surtout quand on a des enfants aussi ... on se dit que ça aurait pu arriver aux nôtres. Ici on voit des jeunes qui n'ont pas encore travaillé" déclare cette habitante de Gorron. 

Malheureusement les discussions sont limitées dans la salle à cause de l'épidémie de coronavirus. Les bénévoles ne peuvent pas proposer de café derrière le comptoir en bois où chaque année, ils avaient l'habitude de papoter quelques minutes. À Gorron, la distribution alimentaire aura lieu le lundi et le jeudi de 14h à 16h, salle Jeanne d'Arc. Il faut s'inscrire au préalable en appelant les Restos du Cœur au 02 43 08 11 66. Dans le Nord-Mayenne, l'association tente de trouver une solution pour apporter des denrées alimentaires à des bénéficiaires qui n'ont pas de moyens de locomotions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess