Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Restos du coeur : l'inquiétude des responsables de la Drôme et de l'Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les Restos du cœur lancent ce mardi leur 36e campagne d'hiver. La crise sanitaire aggrave la situation.

Un des camions du centre d'Aubenas
Un des camions du centre d'Aubenas © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Lors de la campagne d'été, les bénévoles des restos du coeur ont constaté l'augmentation une fois de plus du nombre de bénéficiaires. Plus 15 % dans la Drôme, plus 5 % en Ardèche. Et les responsables nationaux de l'association caritative s'attendent encore à une forte progression pour cette campagne d'hiver. La 36ème.  

De nouveaux venus

L'hiver dernier, les restos du coeur ont servi 980 000 repas pour 10 000 bénéficiaires dans la Drôme et 280 000 en Ardèche pour 4000 bénéficiaires. Et cette année ? Quel sera le nombre de personnes qui vont frapper à la porte des restos ?  Personne ne peut encore le dire puisque les inscriptions sont toujours en cours. 

Cet été les bénévoles ont vu arriver de nouveaux bénéficiaires : des gens qui habituellement avaient un petit boulot, des saisonniers ; tous ceux que la crise sanitaire a touché directement en premier. Il faut y ajouter la progression constante depuis plusieurs années des jeunes qui n'ont aucun revenu.  Et des personnes âgées avec un trop faible revenu.

Distribuer l'aide alimentaire en respectant les gestes barrière

La réglementation complique la distribution de l'aide alimentaire. Dans de nombreux centres, on confectionne des colis que les personnes accueillies viennent chercher à l'extérieur des bâtiments pour ne pas créer trop de contact. 

A Aubenas, les bénévoles ont voulu garder ce lien avec les bénéficiaires : la distribution se fera comme avant. Les gens pourront remplir eux-mêmes leur panier.  Mais chaque famille devra prendre rendez-vous : pas plus de quatre familles par quart d'heure, le masque obligatoire et le gel hydro alcoolique à proximité. 

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess