Économie – Social

Restructuration au sein de groupe "La Montagne Centre France"

France Bleu Pays d'Auvergne mardi 5 novembre 2013 à 11:30 Mis à jour le mercredi 6 novembre 2013 à 11:21

La direction du groupe de presse a annoncé hier la suppression de 230 postes. Selon les syndicats, ce sont à terme, 318 emplois qui vont disparaître à l'horizon 2014.

La direction du groupe "La Montagne Centre France" a présenté ce mardi son plan de restructuration. Un plan qui prévoit 230 suppressions de postes pour faire une économie de fonctionnement de 16 millions d'euros par an.

Tous les corps de métiers sont touchés, à commencer par les postes techniques et notamment au centre d'impression d'Orléans qui va disparaître.

Yves Le Faou, du Syndicat National des Journalistes au groupe Centre France.

La direction du groupe justifie cette restructuration par une mutation du papier vers le numérique.

Michel Habouzi, le directeur général du groupe Centre France s'explique sur ce plan de restructuration.

Selon les syndicats, on atteindra à terme 318 suppressions d'emplois si on inclut la cession déjà programmée de l'imprimerie de labeur Fusium (environ 50 emplois dans le Puy-de-Dôme) et l'arrêt des activités de trois autres entreprises de presse employant une vingtaine de personnes à Limoges (SNLP), Chartres (InterHebdo) et Clermont-Ferrand (télévision locale iC1).

Au sein du journal La Montagne, 35 emplois sont concernés dont une quinzaine de journalistes qui devront partir volontairement.

D'après la direction, la mutation vers plus de numérique pourrait s'accompagner de 60 embauches.

 

 

Partager sur :