Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Retour sur info #11 : Que sont devenus les Harman ?

vendredi 6 novembre 2015 à 18:00 Par Yann Lastennet, France Bleu Maine

Il y a un an, la plupart des 185 salariés d'Harman se retrouvent sans travail. La production de l'usine de fabrication de haut parleur est délocalisée en Chine. Une décision de la direction mastodonte américain. Un an après, France Bleu Maine a voulu savoir ce que sont devenus les "Harman".

Didier, Franck et Evelyne, 3 anciens salariés d'Harman
Didier, Franck et Evelyne, 3 anciens salariés d'Harman © Radio France - Yann Lastennet

Château-du-Loir, France

Harman emploayait 185 personnes à Château-du-Loir - Aucun(e)
Harman emploayait 185 personnes à Château-du-Loir - Yann Lastennet

Après mon licenciement je me suis mise à la marche pour évacuer

L'entreprise de fabrication de haut parleur a cessé son activité il y a tout juste un an. Le groupe américain a décidé de fermer l'usine de Château-du-Loir pour délocaliser en chine. Un coup dur pour les 185 salariés qui se retrouvent sur le carreau comme Evelyne, une ouvrière, licenciée après 20 ans de boite.

Evelyne a été licenciée après 20 ans passés chez Harman

Franck, ancien responsable qualité du site, ne manque ni d'expérience ni de diplôme. Malgré quelques essais, il n'a toujours pas décroché de job

Franck, responsable qualité, a du mal à retrouver un emploi qui lui correspond

Depuis un an, seule la moitié des 185 salariés d'Harman a retrouvé du travail. 46 ont décroché un CDI, 36 sont en CDD et une vingtaine en formation pour se reconvertir.

Pour rien au monde je retournerai dans l'industrie. 

Nadia Couratin a créé son épicerie ambulante - Radio France
Nadia Couratin a créé son épicerie ambulante © Radio France - Yann Lastennet

 Certains salariés ont carrément changé de vie. Comme Nadia. Elle aussi a passé 20 ans chez Harman avant d'être licenciée. Elle a tourné la page en créant son entreprise d'épicerie ambulante. Depuis septembre, elle sillonne les villages du Nord de l'Indre et Loire à bord de son camion. Ca cartonne alors Nadia ne regrette pas son choix. 

Nadia Couratin à bord de son camion de la P'tite Epicière

Un message d'espoir pour ses anciens collègues. Le départ d'Harman de Château-du-Loir laisse un goût amer à Stéphane Marandeau. Pour l'ex délégué CFDT de l'entreprise, rien ne justifiait la fermeture de l'usine.

Pour Stéphane Marandeau, c'est un véritable gâchis

 24 000 m² de bâtiments vides 

La disparition d'Harman, c'est aussi un coup dur pour la commune de Château-du-Loir explique la maire Béatrice Pavy

Béatrice Pavy, la maire de Château-du-Loir

Il reste aujourd'hui un bâtiment vide de 24 000m² qui appartient toujours à Harman. Pour l'instant aucun repreneur n'est en vue. Les locaux pourraient être achetés par une société d'économie mixte. Le prix d'achat serait fixé à 1 million d'euros. Des locaux qui seraient ensuite revendus ou loués, par lot, à des entreprises du secteur à condition, bien-sûr qu'il y ait des candidats.