Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Retraites : Dans l'Indre, le MEDEF attend la réforme gouvernementale avec impatience

-
Par , France Bleu Berry

Guy Pépin, président du Medef de l'Indre, est favorable à une réforme des retraites notamment à la fin du régime universel et surtout l'allongement de la durée de cotisation pour faire baisser le coût des retraites sur la collectivité publique

Guy Pépin, président du Medef de l'Indre, se dit très favorable au projet de réforme et à l'allongement de la durée de cotisation
Guy Pépin, président du Medef de l'Indre, se dit très favorable au projet de réforme et à l'allongement de la durée de cotisation © Radio France - Régis Hervé

Indre, Centre-Val de Loire, France

"Économiquement la charge des retraites n'est plus supportable pour le pays et pour les entreprises" Guy Pépin, président du Medef de l'Indre ne cache pas son opinion : cette réforme il l'attend avec impatience. Selon lui c'est une question de bon sens et d'équité,  "L'espérance de vie, et c'est heureux a beaucoup évolué" amenant une situation inédite selon le patron des patrons de l'Indre "Après guerre  il y avait 7 actifs pour un retraité et aujourd'hui 2 actifs pour un retraité ".

Par ailleurs le système par points permettrait un meilleure "équité" explique Guy Pépin.  

Les seniors ont un avenir en entreprise

Une pierre d'achoppement de la réforme pourrait être l'important taux de chômage des seniors ! Mais pour Guy Pépin, cette situation provient de l'abaissement de l'age de la retraite dans les années 80 mais les mentalités peuvent évoluer assure le patron du Medef de l'Indre. Il affirme d'ailleurs que cette évolution a déjà commencé : "Depuis 10 ans le taux de travail des 50-59 ans est passé de 50 à 75%, le taux de travail de 60-65 ans est passé de 15 à 30% ".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu