Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Retraites : près de 500 personnes en centre-ville d'Auxerre

-
Par , , France Bleu Auxerre

Près de 500 personnes se sont rassemblées devant l'Hôtel de ville d'Auxerre, pour dénoncer la réforme des retraites. Une mobilisation moindre que jeudi dernier, mais sous une forme différente.

Le rendez-vous était donné vers 11h30 devant l'hôtel de ville d'Auxerre
Le rendez-vous était donné vers 11h30 devant l'hôtel de ville d'Auxerre © Radio France - Damien Robine

Auxerre, France

Les opposants à la réforme des retraites ont de nouveau défilé mardi partout en France, après la démonstration de force du 5 décembre, mais si la mobilisation restait forte dans les transports, les manifestations ont été bien moins fournies, à la veille des annonces du gouvernement.  La CGT a revendiqué 885.000 manifestants à 17H00 en France contre 1,5 million le 5 décembre. Selon FO et la CGT, 180.000 personnes ont défilé à Paris.

Près de 500 manifestants à Auxerre

A Auxerre après le rassemblement des cheminots à 10h devant la gare d'Auxerre, et la reconduction de la grève à la SNCF pour le mercredi 11 décembre, près de 500 manifestants dont une quinzaine de gilets jaunes ont convergé vers 11h30 sur la place de l'Hôtel de ville avant de défiler jusqu'à la place de l'Arquebuse via la rue du Temple. Une mobilisation moindre que jeudi dernier, où près de 4000 personnes ont défilé dans les rues de Sens et d'Auxerre, avec des prises de parole sur comment faire durer le mouvement. 

Des cheminots des enseignants, des personnels soignants étaient présents. Mais également des salariés du privé.  C'est parfois plus difficile pour eux de se mobiliser. Yves et Freddy sont salariés chez FMC technologie à Sens . Ils ont fait l'effort de venir à Auxerre mais comprennent que c'est plus compliqué pour certains de leurs collègues :  "on a eu un agenda social très compliqué ces dernières années avec des fusions, des scissions, on a des collègues qui ne franchissent pas le pas forcément on perd des journées de salaires, c'est compliqué de manger, j'en suis à ma troisième journée de grève"

Dans le public aussi on perd de l'argent mais dans le privé  selon Abdel qui travaille chez Benteler automotiv à Migennes,  certaines entreprises dissuaderaient leur salariés de faire grève : " il y a de la pression de certaines directions qui font du chantage à l'emploi , si vous êtes en grève l'entreprise risque de fermer, les salaires sont très bas et il faut garder un peu de  force pour les jours à venir"

si on nous présente des mesurettes , le mouvement va s'amplifier - Abdel

Car Abdel et il n'est pas le seul explique ne pas se faire beaucoup d'illusion concernant l'intervention mercredi d’Édouard Philippe sur la réforme des retraites " si la réforme est retirée on s'arretera, mais si on nous présente des mesurettes, le mouvement va s'amplifier"

Dans le privé comme dans le public, on se dit prêt à rester mobilisé le temps qu'il faudra.

Plus difficile de se mobiliser dans le privé

15% d’enseignants en grève dans la Région

Dans l'Académie le rectorat a recensé près de 15 % de grévistes chez les enseignants  contre 16 % au plan national avec une plus forte mobilisation dans le second degré . Il y avait près d'un enseignant sur deux en grève jeudi dernier, lors de la première journée de mobilisation contre la réforme des retraites.  

Moyenne générale pondérée : 13,7 % -13,67 % au national (toutes académies)   Moyenne générale enseignants : 14,9 % -16,01 % au national (toutes académies)  Moyenne enseignants 1er degré : 9,7 %- 12,41 % au national (toutes académies)  Moyenne enseignants 2d degré : 19,8 %

Nouvelle manifestation le jeudi 12 décembre

Les lycées de Tonnerre et d'Avallon étaient aussi bloqués ce matin par les lycéens : ils étaient une soixantaine à Avallon, et une cinquantaine à Tonnerre. Une opération de tractage était prévue dans le Sénonais en fin de journée, dans la zone commerciale de Saint-Clément.

Une nouvelle manifestation est prévue jeudi à Auxerre, en début d'après-midi avec un départ du cortège interprofessionnel devant l'inspection académique pour aller rejoindre l'hôpital.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu