Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Retraites : Jean-Paul Delevoye confirme que l'âge légal de départ restera à 62 ans

-
Par , France Bleu

Le Haut commissaire en charge de la réforme des retraites affirme, dans un entretien à l'Est Républicain, que l'âge légal de départ à la retraite ne changera pas, et restera fixé à 62 ans. Mais Jean-Paul Delevoye affirme que le gouvernement incitera les Français à partir plus tard, à 63 ou 64 ans.

Les Français seront incités à partir plus tard à la retraite.
Les Français seront incités à partir plus tard à la retraite. © AFP - CAIA IMAGE/SCIENCE PHOTO LIBRARY

Une clarification nécessaire, après plusieurs déclarations contradictoires de membres du gouvernement. Le Haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, confirme dans un entretien accordé à l'Est républicain ce mardi soir, que l'âge légal de départ à la retraite ne changera pas et restera à 62 ans avec la réforme préparée par le gouvernement. "J’ai souhaité une clarification apportée par le Premier ministre qui a confirmé mon mandat : l’âge légal ne changera pas", a-t-il précisé.

Jean-Paul Delevoye reconnait que les sorties de plusieurs ministres, que ce soit celles d'Édouard Philippe, d'Agnès Buzyn ou de Gérald Darmanin, "n'ont pas aidé" à la concertation et à clarifier les choses.

L'âge légal à 62 ans, mais les Français incités à partir vers 64 ans 

Si l'âge légal ne changerait pas, le Haut commissaire affirme qu'il serait nécessaire que les Français partent plus tard, pour maintenir l'équilibre du système des retraites. "Il faut distinguer l’âge légal d’ouverture des droits (l'âge auquel on peut partir), de l’âge réel du départ, de l’âge à taux plein (qui vous assure une retraite optimale), et l’âge d’équilibre du système (qui permet d’assurer sa solidité financière)", précise-t-il.

L’intérêt de l’équilibre du système est que vous partiez de préférence à 63 ans, 64 ans, d’où les idées de surcote et de décote" - Jean-Paul Delevoye

Or, "l’âge d’équilibre du système est autour de 64 ans", explique-t-il. Autrement dit, "notre engagement est de préserver la liberté de partir à 62 ans, tout en sachant que l’intérêt de l’équilibre du système est que vous partiez de préférence à 63 ans, 64 ans, d’où les idées de surcote et de décote", détaille Jean-Paul Delevoye. 

Des mesures devraient donc être mises en place pour inciter les Français à partir plus tard à la retraite et donc à cotiser plus longtemps, notamment pour financer la dépendance. 

Le gouvernement prépare une réforme qui doit aboutir à la mise en place d’un système universel par points. "Les enquêtes montrent que la majeure partie de nos concitoyens" y sont favorables, estime Jean-Paul Delevoye. 

Choix de la station

France Bleu