Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Retraites : les perturbations attendues pour la journée de mobilisation nationale ce jeudi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Une sixième journée de grève interprofessionnelle a lieu ce jeudi 16 janvier contre la réforme des retraites, au 43e jour du mouvement. Transports, écoles, ports, manifestations : France Bleu vous explique les conséquences de cette mobilisation.

Une permanence parlementaire recouverte de slogans de la CGT, mardi à Perpignan.
Une permanence parlementaire recouverte de slogans de la CGT, mardi à Perpignan. © AFP - Jc Milhet

Au 43e jour de grève contre la réforme des retraites, l'intersyndicale (CGT-FO-Solidaires-CFE-CGC-FSU) appelle à une nouvelle journée de grève interprofessionnelle et de manifestations partout en France ce jeudi. Ces syndicats, qui restent opposés au projet du gouvernement malgré le retrait provisoire de l'âge pivot du projet de loi, demandent toujours son retrait pur et simple. 

Mais si la mobilisation baisse depuis plusieurs jours, le mouvement reste soutenu par l'opinion publique. Selon un sondage Elabe publié mercredi pour BFMTV, 47% (-6 par rapport au 5 janvier) des Français approuvent la mobilisation, et 40% (+2) la désapprouvent.

Manifestations à Paris et en régions

Comme lors des journées précédentes d'appel à la grève, plusieurs manifestations ont lieu à travers la France ce jeudi.

A Paris, la manifestation partira de Montparnasse à 13h30. Elle rejoindra la place d'Italie en passant par Port-Royal et les Gobelins.

En région, des manifestations sont prévues dans de nombreuses villes, comme à Lyon, Marseille, Toulouse, Rouen, Le Havre, Cherbourg et dans la Manche, Bordeaux, Lille et dans plusieurs villes du Nord et du Pas-de-Calais, ou encore à Tours.

SNCF et RATP : le trafic s'améliore mais reste perturbé 

Mercredi, le Premier ministre Édouard Philippe a jugé que la grève à la SNCF et à la RATP était "sans issue" et n'avait "que trop duré".

Le trafic SNCF confirme son amélioration : en moyenne, 9 TGV sur 10 seront assurés sur l'ensemble des destinations en France et à l'international. Côté TER, l'amélioration se confirme dans toutes les régions avec 8 liaisons TER sur 10. L'amélioration des liaisons en Transilien reste progressive, avec 3 trains sur 4 en moyenne en région parisienne. Mercredi, le taux de grévistes est retombé à 4,7%, soit proche du plus bas atteint lundi (4,3%), et environ un conducteur sur cinq concerné.

Du côté de la RATP, le trafic reste "perturbé" mais en légère amélioration par rapport à mercredi. Les métros rouleront mieux, avec un trafic normal sur trois lignes, dont deux automatiques, et l'ensemble des lignes ouvertes mais perturbées. 

► Les prévisions détaillées du trafic pour ce jeudi 16 janvier

Les enseignants en grève ce jeudi 

Les syndicats d'enseignants ont également appelé à la grève et aux manifestations ces 14, 15 et 16 janvier.
Lundi, le ministère de l'Éducation a annoncé que les enseignants verront leur salaire augmenter dès 2021, grâce à une enveloppe de 500 millions d'euros, et ne seront ainsi pas perdants avec le nouveau système de retraites à points. Une enveloppe "très loin du compte", et "mal définie", pour le Snuipp-FSU, premier syndicat dans l'enseignement.

Les raffineries toujours perturbées

La mobilisation se poursuit également dans les raffineries : la CGT avait appelé à un arrêt des expéditions dans toutes les raffineries jusqu'au 16 janvier inclus. La plupart connaissent des perturbations, mais "le pays continue à être approvisionné comme il doit l'être en carburants pétroliers", a souligné mardi le PDG de Total, Patrick Pouyanné.
La France compte sept raffineries implantées en France métropolitaine, plus l'agroraffinerie de Total à La Mède, dans les Bouches-du-Rhône.

Les ports toujours bloqués 

La grève continue jusqu'à vendredi, à l'appel de la CGT, dans les sept grands ports maritimes français (Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes-Saint-Nazaire, La Rochelle, Bordeaux et Marseille ), à l'appel de la CGT.
Ces ports étaient "à l'arrêt" mercredi, à l'exception de la zone de manutention à Dunkerque, a indiqué à l'AFP Tony Hautbois, secrétaire général de la CGT des Ports et Docks. A Marseille, un millier de passagers à destination d'Alger n'ont pas pu monter à bord de leur ferry, en raison de ces blocages.

Nouvelles journée d'action les 22, 23 et 24 janvier 

L'intersyndicale a d'ores et déjà décidé d'une nouvelle "journée massive de grève et de manifestation interprofessionnelle" le 24 janvier, jour de l'examen du projet de loi en Conseil des ministres. Les organisations CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, Unef, UNL et FIDL appellent aussi "à des actions de grève, de convergences interprofessionnelles sur tout le territoire les 22 et 23 janvier", notamment sous la forme de "retraites aux flambeaux ou autres initiatives le 23 au soir", avant de "faire du vendredi 24 janvier, date du conseil des ministres qui devrait examiner le projet de loi, une journée massive de grève et de manifestation interprofessionnelle".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu