Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Retraites : un millier de personnes manifestent au Mans

-
Par , , France Bleu Maine

Plus de mille manifestants ont défilé dans les rues du Mans, ce mardi 24 septembre 2019, contre la réforme des retraites.

Les parapluies sont de sortie ce mardi 24 septembre 2019 au Mans pour la manifestation contre la réforme des retraites
Les parapluies sont de sortie ce mardi 24 septembre 2019 au Mans pour la manifestation contre la réforme des retraites © Radio France - Clémantine Sabrié

Le Mans, France

C'est une journée nationale de mobilisation contre la réforme des retraites : ce mardi 24 septembre 2019, un millier de personnes se sont rassemblées place Aristide-Briand, au Mans, devant la préfecture de la Sarthe, à l'appel notamment du syndicat CGT. Sous une pluie copieuse, les manifestants ont patienté près de trois quarts d'heure avant que le cortège ne s'élance dans les rues de la ville. A 11h, il descend la rue Gambetta et passe par la place de la République.

L'âge d'équilibre remis en question

Beaucoup de manifestants sarthois évoquent l'âge du départ à la retraite qui pourrait reculer avec la réforme. En effet, le haut commissaire en charge de la réforme, Jean-Paul Delevoye, souhaite mettre en place un âge d'équilibre, à partir duquel les travailleurs pourront partir à la retraite avec une pension complète. Cet âge pivot serait à 64 ans.

Cyril Papin, un technicien EDF de 42 ans, syndiqué à la CGT, passe ses journées sur la route pour aller réparer les installations électriques. Il ne se voit pas du tout attendre plus de vingt ans pour prendre sa retraite."On en rigole avec les collègues, parce ce qu'on se dit qu'il va falloir faire de la place dans les camions pour mettre des déambulateurs", sourit-il. Pourtant, il n'y a pas de quoi rire.

Aujourd'hui il pleut. Je ne vois pas un monsieur de 62 ans monter au poteau et remonter des fils électriques.

Les syndicats ont calculé une baisse de 30% du montant général des pensions

Autre crainte partagée par les manifestants : une chute du montant des retraites. Fabrice Cardon, enseignant au lycée agricole de Rouillon, syndiqué SNETAP-FSU, a fait le calcul. "La perte de pension est équivalente à peu près à un tiers par rapport à une pension actuelle", explique-t-il. Didier Jousse, le secrétaire général de l'union départementale de la CGT, table sur "10 à 20% de niveau de pension en moins". Ils pourront bientôt vérifier leurs estimations. Jean-Paul Delevoye prévoit d'instaurer des "simulateurs individuels" de l'effet de la réforme sur les retraites, entre 2020 et 2025.

Près de 150 mobilisations ont eu lieu un peu partout en France, sous un mot d'ordre large, commun aux dernières mobilisations: "Emploi, salaires, services publics, retraites: stoppons la régression sociale!".

Le tram interrompu en centre-ville du Mans

En raison de la manifestation mancelle, la Setram indiquait: "Le service tramway est interrompu entre les stations Gares - Lafayette et Gares - Jacobins. En conséquence, les stations Leclerc-Fleurus, Préfecture, République, Eperon Cité Plantagenêt et Comtes du Maine ne sont pas desservies".

Choix de la station

France Bleu