Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : La réforme des retraites

Retraites : à quoi s'attendre pour ce mardi 17 décembre, nouvelle journée de mobilisation nationale ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites se déroule ce mardi 17 décembre. Des transports aux hôpitaux en passant par les écoles, plusieurs secteurs risquent d'être impactés par la grève, alors que des manifestations auront lieu partout en France.

Des manifestations sont prévues partout en France ce mardi.
Des manifestations sont prévues partout en France ce mardi. © AFP - Thomas SAMSON

Une nouvelle journée interprofessionnelle de mobilisation contre la réforme des retraites se déroule ce mardi. Des manifestations sont prévues partout en France à l'appel de toutes les organisations syndicales, y compris la CFDT, premier syndicat de France, une première depuis le début du mouvement. Les transports et de nombreux secteurs seront perturbés.
Mercredi, le Premier ministre Édouard Philippe invite les organisations syndicales et patronales représentatives pour des réunions de travail sur la réforme des retraites. Il les réunira à nouveau jeudi.

L'ensemble des syndicats appelle à la grève

L'ensemble des syndicats appelle désormais à la grève et à la manifestation, y compris les organisations réformistes, comme la CFDT, la CFTC, l'Unsa ou les étudiants de la Fage. Ces organisations sont furieuses que le Premier ministre ait maintenu la mesure de "l'âge d'équilibre" à 64 ans dans son projet de transformation des 42 régimes de retraite existants en un système universel par points. Mais la CFDT, favorable au principe de la retraite par points, ne devrait pas défiler aux côtés de la CGT, dont elle ne partage pas toutes les revendications.

Des manifestations partout en France 

Des manifestations sont prévues partout en France. La manifestation parisienne partira à 13h30 de la place de la République pour rejoindre Nation. Par arrêté préfectoral, tous les commerces situés sur le parcours sont obligés de fermer et de "mettre en place des moyens de protection de leurs établissement contre les dégradations et les pillages", ainsi que de vider les terrasses "de tout mobilier pouvant servir de projectile". Vous retrouvez au bas de cet article les manifestations près de chez vous.

Nouvelle journée noire dans les transports 

Les transports seront, une nouvelle fois, très perturbés ce mardi. 

La SNCF

Pour son 13e jour de grève, la SNCF prévoit un TGV sur quatre en circulation et un Transilien sur cinq "en moyenne", a indiqué le groupe dans un communiqué. Il y aura trois liaisons TER sur dix, "essentiellement" assurées par autocars. Seulement 5% des trains Intercités circuleront. Le trafic international sera "perturbé".

Les prévisions de trafic SNCF pour ce mardi.
Les prévisions de trafic SNCF pour ce mardi. © Visactu - Visactu

La RATP 

A Paris, la moitié des lignes de métro seront fermées. Le RER A circulera à raison d’1 train sur 2 et le RER B à hauteur d’1 train sur 3, en heures de pointe. Un bus sur trois circulera et le service tramway sera assuré à 50 %. Les lignes 1, 14 et Orlyval fonctionneront normalement et toute la journée.

Les transports urbains 

Dans de très nombreuses villes, les transports urbains seront perturbés ce mardi. Vous retrouvez les perturbations près de chez vous en bas de cet article.

Le trafic aérien perturbé 

La Direction générale de l'aviation civile, la DGAC, a annoncé avoir demandé aux compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols au départ et à l'arrivée de l'aéroport d'Orly mardi. En raison de préavis de grève déposés par des syndicats de contrôleurs aériens, "des perturbations et des retards sont néanmoins à prévoir", souligne la DGAC, qui invite les voyageurs à s'informer auprès des compagnies aériennes.

L'ensemble des fonctionnaires mobilisés

Plusieurs syndicats de la Fonction Publique appellent les fonctionnaires à se mobiliser ce mardi.

La moitié des enseignants de primaire en grève ?

Les enseignants sont, eux aussi, appelés à la grève par plusieurs syndicats. Dans le primaire, la moitié des enseignants seront en grève ce mardi, a annoncé le SNUipp-FSU dans un communiqué ce lundi. Il s'agit d'une "mobilisation inédite dans le premier degré", souligne le syndicat. Le ministère de l'Éducation, contacté par franceinfo, annonce pour sa part 25% de grévistes dans le premier degré, "avec des disparités selon les régions".
Le SNUipp-FSU entend "poursuivre et amplifier la mobilisation afin d’obtenir l’abandon du projet de réforme des retraites ainsi que des réponses à toutes les colères enseignantes." Le syndicat SNES-FSU, majoritaire dans le second degré, appelle également ses personnels à la grève.

Cinq raffineries mobilisées

Les salariés des raffineries, régulièrement en grève depuis le 5 décembre, sont  à nouveau appelés à se mobiliser. Cinq raffineries sur les huit que compte le pays seront en grève ce mardi, affirme la CGT Chimie. Il s'agit des raffineries Total de Feyzin, dans le Rhône, Total de Grandpuits en Seine-et-Marne et de la Mède dans les Bouches-du-Rhône, Lavéra à Martigues, également dans les Bouches-du-Rhône, et Total de Donges en Loire-Atlantique.

Les personnels des hôpitaux mobilisés 

Après neuf mois de crise à l'hôpital public, médecins, soignants et internes sont de nouveau appelés à se mobiliser partout en France pour réclamer davantage de moyens et d'effectifs et "rester visibles". A Paris, un cortège doit partir à la mi-journée de l'hôpital Lariboisière (Xe arrondissement) en direction de République pour permettre à ceux qui le souhaitent de rejoindre la manifestation prévue de République à Nation contre la réforme des retraites, où un "carré blanc" sera dédié aux soignants.

Les pompiers continuent le mouvement 

Sept syndicats de pompiers professionnels, en grève pour protester contre le manque de moyens notamment, ont repoussé leur préavis de grève à plusieurs reprises. Le dernier en date court jusqu'au mardi 14 janvier 2020.

Les marins mettent les ports en grève  

Les gens de mer, du monde de la pêche à la marine marchande, se mobilisent également ce mardi pour  défendre leur régime de retraite, à l'appel de la CGT et de la CFDT. "Nous voulons maintenir le départ à 55 ans après 37,5 années de cotisation avec le même statut en mer et à terre", a expliqué à l'AFP Thierry Le Guével, secrétaire général de l'Union Fédérale Maritime (UFM) CFDT. "Embarquer jusqu'à 64 ans, c'est même pas envisageable", affirme Pierrick Samson, secrétaire général de la Fédération nationale des syndicats maritimes (FNSM) CGT.

Concrètement, les marins embarqués ne peuvent pas se mettre en grève, "ne serait-ce que pour des raisons de sécurité". Mais "tous les ports seront en grève à partir du 17, sauf Marseille qui débutera le 18", indique le responsable CGT, en espérant que le mouvement tienne jusqu'au 19, date à laquelle une nouvelle réunion est prévue à Paris avec les autorités.

Le monde de la justice poursuit le mouvement 

Les magistrats, professionnels de la justice et avocats continuent également à se mobiliser. Le conseil national des barreaux appelle les avocats, mobilisés pour défendre leur régime existant et contre la réforme, à poursuivre le mouvement ce mardi. 

Les perturbations et manifestations près de chez vous

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu