Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Retraites : syndicats et manifestants à Caen veulent "maintenir la pression" jusqu'au 10 décembre

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Une manifestation a eu lieu à Caen, vendredi, pour protester contre la réforme des retraites et le rapport Delevoye, au lendemain de la grosse mobilisation interprofessionnelle. Les syndicats et les manifestants veulent occupent le terrain jusqu'au 10 décembre, pour "l'acte 2".

Environ un millier de personnes a manifesté à Caen, vendredi 6 décembre, au lendemain de la première grosse mobilisation.
Environ un millier de personnes a manifesté à Caen, vendredi 6 décembre, au lendemain de la première grosse mobilisation. © Radio France - Adrien Bossard

Caen, France

Il y avait environ un millier de personnes à Caen, vendredi 6 décembre, pour une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites et le rapport Delevoye. Après le succès de la mobilisation du jeudi, qui a réuni 15.000 manifestants dans les rues caennaises, les syndicats veulent continuer à occuper le terrain jusqu'au 10 décembre, jour d'une nouvelle manifestation interprofessionnelle annoncée

Les slogans sont les mêmes que la veille, moins audibles certes en raison de la baisse des manifestants, mais qu'importe pour Claire. L'aide-soignante de Bayeux veut avant tout marquer les esprits. "L'objectif, c'est de maintenir la pression et d'occuper le terrain. Coûte que coûte. Jusqu'au 10 et même au-delà pour l'abandon du projet de loi retraite. On est parti sur une grève reconductible et pas des manifestations saute-moutons. On va être là tous les jours !"   

Je sais bien qu'il y a les fêtes qui arrivent, de l'argent en moins sur la fiche de paie, mais c'est un sacrifice à faire

Pour frapper "deux fois plus fort" le 10 décembre que le 5 selon Jacques Ambroise, secrétaire général de la CGT dans la Calvados, encore faut-il des forces vives, prêtes à manifester tous les jours. Alexandra assure qu'elle répondra présente jusqu'au bout. "Il n'y a pas de gain s'il n'y a pas d'investissement, estime-t-elle. Je sais bien qu'il y a les fêtes qui arrivent, de l'argent en moins sur la fiche de paie, mais c'est un sacrifice à faire. Je n'ai que 32 ans mais ma retraite, j'y pense quand même."

Les syndicats mobilisent auprès des entreprises

L'intersyndicale chez les cheminots, dont la CGT, a décidé de prolonger la grève jusqu'au lundi 9 décembre inclus. - Radio France
L'intersyndicale chez les cheminots, dont la CGT, a décidé de prolonger la grève jusqu'au lundi 9 décembre inclus. © Radio France - Adrien Bossard

Les syndicats aussi tentent de mobiliser en permanence leurs troupes et retourneront dans les entreprises pour tracter. "Ce qui est important, c'est de mener des Assemblées générales dans les entreprises, explique Pierrick Salvi, secrétaire de l'union départementale Force Ouvrière dans le Calvados. Il faut que nos camarades aillent convaincre ceux qui ne sont pas mobilisés. C'est maintenant que ça se joue. Et le gouvernement est sous pression."

Le gouvernement doit rencontrer les organisations syndicales lundi 9 décembre, à la veille de la deuxième grosse mobilisation interprofessionnelle annoncée. D'ici là, à Caen, de nouvelles manifestations sont prévues, notamment samedi à 14h30 place du Théâtre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu