Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

TEMOIGNAGES - Un millier de manifestants dans les rues de Saint-Etienne contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Nouveau test pour le gouvernement : contestation nationale de la réforme des retraites ce mardi. Un millier de manifestants à Saint-Etienne, des défilés aussi à Roanne et au Puy en Velay. Témoignages.

Plusieurs centaines de manifestants au départ de la Bourse du travail de Saint-Etienne.
Plusieurs centaines de manifestants au départ de la Bourse du travail de Saint-Etienne. © Radio France - David Valverde

Le gouvernement entend révolutionner les retraites françaises en adoptant un régime unique qui mettrait chacun sur un pied d'égalité et abolirait les 42 régimes spéciaux. Une perspective rejetée par une intersyndicale qui a rassemblé un millier de personnes ce mardi matin dans les rues de Saint-Étienne, entre la Bourse du Travail et l'Hôtel de Ville.

"Je plains les futures générations", Marie-Rose, retraitée : "Cette réforme va remettre ce pourquoi on s'était battu, qu'on avait gagné. La répartition, la solidarité entre générations qu'aujourd'hui on est en train de démolir. Si on m'avait dit quand j'étais jeune de mettre de côté pour ma retraite, de manière abstraite, je ne l'aurais pas fait. Les gens qui travaillent et gagnent à peine le SMIC ne pourrons pas mettre de côté. Leur retraite sera minimum. Je plains les futures générations."

"On ne sait pas où on va", Laurent Picq, secrétaire général de la CGT chez les pompiers de la Loire : "Nous faisons partie des 42 régimes spéciaux. On peut partir 5 ans plus tôt que les autres. Ces 5 années ne sont ps un cadeau : on sur-cotise dès qu'on devient pompier professionnel. On nous dit qu'on va changer les règles pour des nouvelles qu'on ne connait pas aujourd'hui. On est inquiets car on ne sait pas où on va. Les solutions proposées ne sont pas les bonnes."

"Ma génération est la sacrifiée de chaque gouvernement", Étienne, 41 ans, chômeur dans le commerce : "Ma génération porte sa croix en subissant des réformes depuis 20 ans. C'est la sacrifiée de chaque gouvernement. Normalement on devrait sacrifier quelque chose pour avoir une autre garantie. Là on obtient rien et on reste dans le flou." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu