Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : une semaine cruciale commence

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

La semaine s'annonce cruciale dans le contexte d'opposition à la réforme des retraites. L'intersyndicale maintient la pression avec une nouvelle journée de mobilisation ce mardi et les détails du projet seront présentés par le Premier ministre mercredi.

Le bras de fer risque de se tendre entre syndicats et gouvernement.
Le bras de fer risque de se tendre entre syndicats et gouvernement. © AFP - Marie Magnin/Hans Lucas

La semaine qui vient promet d'être déterminante pour la réforme des retraites avec, au programme, une  rencontre avec les partenaires sociaux lundi, une nouvelle journée d'actions mardi, les détails de la réforme présentés mercredi. Le bras de fer de l'intersyndicale avec le gouvernement s'est poursuivi ce week-end des 7 et 8 décembre 2019 et la mobilisation reste de mise ce lundi (avec de fortes perturbations annoncées à la SNCF et à la RATP). Dans le Journal du Dimanche, le Premier ministre Edouard Philippe s'est dit ce dimanche "déterminé" à mener "jusqu'à son terme" le projet de réforme voulu par Emmanuel Macron. 

Lundi : le gouvernement reçoit les partenaires sociaux

La ministre des Solidarités, Agnès Buzyn, et le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, vont tenter de calmer la colère des salariés en recevant les partenaires sociaux ce lundi 9 décembre. Par ailleurs, Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont convié les ministres les plus concernés par la réforme des retraites et les dirigeants de la majorité à un "déjeuner de calage" lundi à l'Elysée, a indiqué dimanche l'entourage du président.

A Paris, dix lignes de métro sur 16 seront fermées ce lundi. - Radio France
A Paris, dix lignes de métro sur 16 seront fermées ce lundi. © Radio France - Xavier Demagny

Mardi : nouvelle grève interprofessionnelle

Après le succès de la journée de grève du 5 décembre, un nouvel appel à la mobilisation est lancé pour le mardi 10 décembre par l'intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU et quatre organisations de jeunesse (Fidl, MNL, UNL et Unef). Des appels à manifester sont lancés dans plusieurs villes de France et les manifestants rassemblés samedi faisaient passer le message. À Paris, le préfet a pris un arrêté pour obliger les commerces situés sur le parcours de la manifestation à fermer. Les secteurs des Champs-Elysées, de l'Assemblée nationale, de Matignon et de l'Élysée sont interdits. "C'est le gouvernement qui choisit la confrontation et l'affrontement", a déclaré Philippe Martinez ce dimanche sur France Inter- Le Monde- franceinfo dans l'émission Questions politiques. Certaines voix, à la CGT, évoquent déjà un troisième round jeudi.

Mercredi :  présentation du projet par Édouard Philippe

Le Premier ministre a promis de présenter ce mercredi 11 décembre "l'intégralité du projet de réforme du gouvernement" devant le Conseil économique, social et environnemental. "Le débat pourra ainsi s'organiser autour de propositions claires" a-t-il assuré. "On pourra apporter des réponses extrêmement positives pour beaucoup de gens qui subissent des injustices dans le système actuel : les femmes, les agriculteurs, et ceux qui ont des parcours hachés notamment", affirme-t-il. Cette réforme, "nous avons besoin de la réexpliquer" et sa présentation par le Premier ministre mercredi "permettra à chacun de se positionner", a estimé sur franceinfo la secrétaire d'Etat à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon. 

C'est tout vu pour l'intersyndicale. Le numéro un de Force ouvrière, Yves Veyrier, a souhaité dimanche sur BFMTV l'abandon de "cette mauvaise idée" qu'est le projet de réforme des retraites du gouvernement, et qu'"on revienne au point de départ, sans préalable". Quant à Philippe Martinez pour la CGT : "Je ne veux pas que nos petits-enfants nous disent : «Tu as pu partir à tel âge, mais en contrepartie, tu as sacrifié ma retraite»". 

Jeudi : nouvelle journée de mobilisation nationale ? 

La CGT envisage déjà une nouvelle journée d'actions jeudi, a indiqué ce lundi Laurent Brun, le numéro un de la CGT-Cheminots, sur RTL. Il a plaidé pour "un rythme d'initiatives resserré", tous les deux jours. Pour lui, des manifestations resserrées permettraient "à un maximum d'entreprises de rejoindre la bataille". Selon lui, ce rythme pourrait être de l'ordre d'une grève "tous les deux jours pour l'ensemble des entreprises et, pour la SNCF, on continue en reconductible tous les jours".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu