Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

RÉTRO 2017 - Des chalutiers neufs pour les pêcheurs boulonnais, le signe d'un renouveau ?

jeudi 4 janvier 2018 à 6:01 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Nouveaux bateaux, négociations sur le Brexit et coup de gueule contre les éoliennes en mer. Grosse année pour les pêcheurs boulonnais. C'est la rétro de l'actualité 2017, avec pour témoin, Olivier Leprêtre, le porte-parole des chalutiers.

Deux chalutiers modernes sont entrés en service à Boulogne en 2017, une première depuis plus de dix ans. D'autres vont suivre.
Deux chalutiers modernes sont entrés en service à Boulogne en 2017, une première depuis plus de dix ans. D'autres vont suivre. © Radio France - Matthieu Darriet

Boulogne-sur-Mer, France

Le 13 juillet dernier, devant le public nombreux des Fêtes de la mer, à Boulogne/mer, les pêcheurs baptisent le Rose de Cascia, un nouveau bateau. Il y a beaucoup d'émotion quand la bouteille de champagne se fracasse contre la coque. Ce n'était pas arrivé depuis 10 à 12 ans.  Il y aura cinq bateaux ainsi construits en association avec Intermarché. C’est le symbole d’un renouveau de Boulogne, pour Olivier Leprêtre le porte-drapeau des chalutiers : 

Là on a mis deux navires en flotte et il y en un troisième pour bientôt. Nous bénéficions de nouvelles techniques de pêche et puis de moteurs moins gourmands qui permettent de diviser par deux la consommation de carburant. Des signaux positifs et il y a du poisson depuis 4 ou 5 ans, même si Bruxelles reste toujours sur l'idée de réduire toujours plus nos quotas.

Négociation vitale autour du Brexit

L'autre dossier qui occupe les pêcheurs, c’est le Brexit. Dans quinze mois, les Anglais auront quitté l’Europe. Des rendez-vous sont programmés en janvier avec Michel Barnier, le commissaire européen chargé de la négociation.  

Olivier Leprêtre : "il faut un équilibre dans la négociation sur la pêche avec les Anglais, pour le Brexit" - Radio France
Olivier Leprêtre : "il faut un équilibre dans la négociation sur la pêche avec les Anglais, pour le Brexit" © Radio France - Matthieu Darriet

Quand on sort du port de Boulogne, trente minutes après, on est dans les eaux anglaises, donc nous ne pouvons pas nous en passer. Mais les Anglais non plus, ne peuvent pas se passer de nos eaux, pour la coquille Saint-Jacques en particulier. Il y a donc un juste équilibre à trouver.

Éoliennes en mer, le "oui mais" des pêcheurs

De l’équilibre, c’est aussi ce que demandent les pêcheurs pour les éoliennes en mer. En Février quand, à Boulogne, Ségolène Royal est venue dire que le projet de parc au large de Berck se ferait, ils étaient furieux.  Boulogne. Depuis, Nicolas Hulot a tout gelé.

Je pense qu'ils vont remettre le couvert, ce n'est pas terminé. Ce qu'il y a de dramatique, c'est que si tout le monde se mettait autour d'une table pour discuter, on verrait qu'il suffit de déplacer un peu ce parc éolien pour satisfaire tout le monde et préserver les zones de pêche. Mais, sur le projet du Tréport, ça fait dix ans qu'on essaie de discuter et ça n'avance pas.

Aujourd’hui le projet de parc éolien au large de Berck est toujours gelé, celui de Dunkerque continue d'avancer.