Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Richard Ramos, député Modem du Loiret, demande la réouverture des restaurants le midi dès le 30 mars

-
Par , France Bleu Orléans

Le député Modem du Loiret Richard Ramos prépare une tribune avec l'UMIH 45 pour demander la réouverture des restaurants : "une question de justice" alors que certains restaurants d'entreprise fonctionnent, et aussi "une façon de répondre à la détresse psychologique des Français."

Richard Ramos espère le soutien d'une trentaine de députés pour cosigner sa tribune
Richard Ramos espère le soutien d'une trentaine de députés pour cosigner sa tribune © Radio France - François Guéroult

Richard Ramos n'a pas peur d'aller à contre-courant : alors que les scientifiques ne cessent de dire que la situation sanitaire reste fragile et préoccupante en raison de l'épidémie de Covid-19, le député Modem du Loiret plaide pour une réouverture des restaurants le midi. "A partir du 30 mars".

L'élu centriste prépare une tribune, co-écrite avec les professionnels de l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) dans le Loiret et en région Centre-Val de Loire ; tribune qui sera publiée cette semaine et que devraient cosigner, assure-t-il, une trentaine de députés.

3 arguments pour convaincre... 

Richard Ramos avance 3 arguments en faveur de cette réouverture des restaurants le midi, qui serait bien sûr "encadrée" du point de vue sanitaire et, de fait, réservée aux établissements ayant une surface suffisante pour respecter les règles de distanciation :

  • "Réparer une forme d'injustice" alors que certains restaurants d'entreprise sont ouverts et que le couvre-feu à 18h favorise les plate-formes de livraison et les grandes enseignes en milieu urbain
  • "Apporter une réponse à la détresse psychologique des Français" en leur permettant au moins de faire une pause le midi "dans des conditions à peu près normales" : "Quand  les gens mangent au bureau, ils continuent à être devant leur ordinateur et à répondre à leurs mails... Psychologiquement, il faut permettre aux travailleurs de débrancher mentalement le midi"
  • "Préparer l'avenir de la profession" : "Les restaurateurs ont besoin de remettre leur personnel au travail, même à temps partiel, parce que sinon ces salariés vont quitter définitivement le monde de la restauration et ce sera très compliqué au moment de la réouverture"

... qu'il faut "desserrer l'étau"

Le député Modem veut donc convaincre le gouvernement que le temps est venu de "desserrer un peu l'étau" : "Il faudra de toute façon jongler avec le sanitaire, la reprise économique, et la réponse à la détresse psychologique des Français, et il vaut mieux le faire progressivement avec des professionnels qui ont des contraintes sanitaires plutôt que de se retrouver demain avec des terrasses sauvages ou quelque chose qui serait pire."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess