Économie – Social

Rillettes du Mans : le dossier de l'IGP avance lentement.

Par David Malle, France Bleu Maine mardi 8 septembre 2015 à 18:18

rillettes

Une réunion avec tous les acteurs de la filière, salaisonniers industriels ou petits artisans ont rendez vous avec le ministre de l'agriculture au mois de septembre. Le but toujours le même faire avancer le dossier d'une IGP.

Une réunion de travail doit se tenir ce mois ci  au ministère de l'agriculture pour avancer sur le dossier de l'IGP "rillettes du Mans". Stéphane Le Foll va faire le point avec les représentants de la filière sarthoise sur ce label qu'ils espèrent depuis 20 ans, et qui leur permettrait d'être les seuls en France à pouvoir inscrire "rillettes du Mans" sur leurs pots.

La dernière tentative avait échoué il y a 5 ans, à cause d'un recours devant le conseil d'Etat. Cette fois, les concurrents français des producteurs sarthois ont laissé passer le délai pendant lequel ils pouvaient se manifester. Mais ça coince toujours avec l'Institut national des appellations d'origine, notamment sur le périmètre "géographique" à l'intérieur duquel la production sera protégée.

Une fois que ce frein sera levé, il faudra encore franchir plusieurs étapes : un arrêté du ministère de l'agriculture et du ministère de l'économie, une enquête de la Commission européenne, et puis un nouveau délai de trois  mois pour permettre aux autres Etats Membres de faire valoir leurs objections. Et ensuite seulement, la commission pourra valider l'IGP.

Les rillettes du Mans fabriquées seulement en Sarthe ce n'est donc pas pour tout de suite. Les rillettes de Tours, elles, ont obtenu leur IGP fin 2013,  leur production a depuis augmenté de 10%. Mais il faut savoir qu'en Sarthe, la filière "rillettes" pèse bien lourd qu'en Touraine, avec une production de 10 000 tonnes (presque 100 fois plus que les rillettes de Tours) pour 1200 emplois.