Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Riom: 200 emplois menacés chez MSD Chibret

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le Laboratoire MSD France a annoncé ce mardi plus de 200 suppressions de postes sur le site de Riom. Le centre de recherche doit fermer et la partie production sera fortement restructurée.

Le centre de recherche de Riom
Le centre de recherche de Riom © Maxppp - Francis Compagnoni

Riom, France

Les représentants du personnel s'attendaient à une mauvaise nouvelle mais pas à ce point. Les plus pessimistes craignaient une centaine de suppressions d'emplois, ils seront deux fois plus. Plus d'un tiers des salariés devraient perdre leur emploi. La direction l'a annoncé lors d'un comité social et économique exceptionnel ce mardi matin, avant de préciser ses intentions dans un communiqué. 

Le site MSD-Chibret de Mirabel, spécialisé dans la fabrication et le conditionnement de médicaments (notamment des antibiotiques et des collyres), emploie 568 salariés en CDI. Il appartient au groupe pharmaceutique américain Merck & Co, qui reconnait des "difficultés structurelles", justifiant ce projet de réorganisation. Un plan de sauvegarde de l'emploi doit être mis en place.  Il sera étudié la semaine prochaine (20, 21 et 22 novembre) avec les instances représentatives du personnel.

207 postes supprimés au total

Le centre de recherche sera le plus touché puisque totalement fermé. 106 salariés y travaillent actuellement. la direction affirme que "le nombre d'études réalisées par le centre de toxicologie a considérablement diminué ces dernières années". 101 postes supplémentaires devraient également être supprimés, principalement dans la partie "manufacturing" (la production), ainsi que dans les activités de support. Les départs devraient être effectifs pour l'été 2020.

Autre mauvaise nouvelle, le groupe Merck & Co envisage de céder son usine de Riom et cherche un repreneur "à même de maintenir l'activité et l'emploi de façon pérenne" selon le communiqué de la direction. Enfin le directeur du site de Mirabel, Jean-Albert Pittaluga, précise que "les moyens les plus adaptés pour accompagner nos collaborateurs seront mis en oeuvre". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu