Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Rivières (Charente) : La Manufacture charentaise en redressement judiciaire

-
Par , France Bleu La Rochelle

La Manufacture charentaise a été placée ce jeudi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d'Angoulême. Né de la fusion de 4 sociétés, le fabricant de chaussons et de pantoufles traverse une période difficile financièrement. Tout le monde espère en profiter pour reconstruire un projet.

Une partie de la gamme des chaussons fabriqués par La Manufacture charentaise à Rivières
Une partie de la gamme des chaussons fabriqués par La Manufacture charentaise à Rivières © Radio France - Pierre MARSAT

Rivières, Charente, France

La Manufacture charentaise, qui fabrique des chaussons à Rivières près de La Rochefoucauld en Charente, a été placée ce jeudi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d'Angoulême. Le redressement judiciaire a été prononcé pour une durée de six mois, avec un premier rapport attendu dans deux mois pour les deux administrateurs judiciaires. C'est la situation financière de l'entreprise qui doit être expertisée : un premier cabinet, mandaté par la direction, a présenté ses chiffres il y a une semaine. Le syndicat Force Ouvrière, seul représentée dans l'entreprise, a demandé une autre expertise à un autre cabinet. 

Le syndicat Force Ouvrière organisait une conférence de presse ce jeudi - Radio France
Le syndicat Force Ouvrière organisait une conférence de presse ce jeudi © Radio France - Pierre MARSAT

La Manufacture charentaise est née en Juin 2018 après la fusion de quatre sociétés liquidées quelques mois auparavant (Rondinaud, Labuge, Degorce, et Ferrand) et rachetées par l'industriel Renaud Dutreil, qui est aussi propriétaire de l'eau de source Jolival. L'entreprise de Rivières emploie aujourd'hui 108 personnes, dont les salaires (le SMIC pour la plupart) seront versés à la fin du mois de juillet grâce aux AGS, le fonds de garantie des salaires. Au mois d'août, l'entreprise sera fermée la semaine du 15 août, et le personnel travaillera en roulement les trois autres semaines.

Renaud Dutreil, au moment du rachat des quatre fabricants de chaussons et pantoufles - Radio France
Renaud Dutreil, au moment du rachat des quatre fabricants de chaussons et pantoufles © Radio France - Pierre MARSAT

Renaud Dutreil, le directeur général de la Manufacture charentaise après la démission du directeur général Stéphane Baleston le 26 février dernier, nous a envoyé un SMS pour dire que "le tribunal de commerce a accepté, à sa demande, de placer l'entreprise sous protection de la justice, avec une période d'observation de six mois. Cette décision va nous permettre de reconstruire un projet pour La Manufacture charentaise. Notre objectif à tous, salariés et direction, est de préserver le savoir faire des salariés et l'attrait commercial de nos produits. C'est possible si, sans polémique inutile, nous profitons de ce nouveau départ". Fin de citation.

Reportage auprès des salariées de La Manufacture charentaise

Interview de Henri Lalouette, secrétaire départemental Force Ouvrière en Charente

Choix de la station

France Bleu