Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rodez : les urgences rentrent dans le mouvement national de grève

-
Par , France Bleu Occitanie

L’intersyndicale CGT-FO a lancé une grève illimitée, à compter de ce mercredi 26 juin, concernant le personnel des urgences ruthénoises. Un service qui est notamment touché par des temps d'attentes très longs.

Les urgences de Rodez en grève à partir de mercredi. (image d'archives).
Les urgences de Rodez en grève à partir de mercredi. (image d'archives). © Maxppp -

Alors que l'alerte canicule a été déclenchée lundi soir, en Aveyron,  les urgentistes de l'hôpital Jean Puel rentre le mouvement national de grève. En France, le mouvement a débuté à la mi-mars dans un hôpital parisien. Et aujourd'hui il y a plus de 130 services d'urgence en grève partout dans l'hexagone. 

L’hôpital de Perpignan est par exemple rentré dans la danse lundi 24 juin. Montauban et Moissac c'était le 4 juin. Albi le 11 juin. Et donc maintenant, c'est au tour de Rodez. 

Les revendications aveyronnaises rejoignent les revendications nationales. Abandon des projets de loi sur la santé et la fonction publique, l'augmentation des salaires, l’attribution de moyens supplémentaires et arrêt de la fermeture de services et de lits.

"Des pics d’attente de quatre ou cinq heures" 

Un hôpital où les temps d'attente aux urgences peuvent être longs. Et ça ne risque pas de s'arranger avec la canicule qui s'annonce insiste Jamila Mehamdia infirmière aux urgences de CH de Rodez et délégué CGT.  "Il y peut y avoir des pics d’attente de quatre ou cinq heures" Et c'est notamment lié à spécificité de l'hôpital ruthénois. "Au niveau de Rodez, il y a 30 % de patients qui sont hospitalisés à l'issue de leur passager aux urgences contre 15% sur le plan national. Forcément il y a plus d'examens et plus d'attente pour que les lits soient prêts." 

Jamila Mehamdia infirmière aux urgences de CH de Rodez et délégué CGT

La France compte 524 services d'urgences publics. Les grévistes s'indignent du manque de moyens alors que le nombre de patients pris en charge aux urgences est passé de 10 millions en 1996 à 21 millions en 2016. Le 14 juin la ministre a annoncé un plan de 70 millions. Insuffisant selon les syndicats. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess