Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Romans : la SFAM se développe à Roanne (Loire) et à l'international

L'entreprise drômoise SFAM (Société française d'assurances multirisques) n'en finit plus de grandir. Elle vient de valider la construction d'un complexe de bureaux à Roanne (Loire) presque aussi grand que son siège de Romans-sur-Isère (Drôme) et prévoit de s'exporter à l'international.

Les bureaux roannais seront sensiblement similaires à ceux déjà présents à Romans-sur-Isère (Drôme)
Les bureaux roannais seront sensiblement similaires à ceux déjà présents à Romans-sur-Isère (Drôme) © Radio France -

Romans-sur-Isère, France

Avec 2400% de croissance en 5 ans, on peut parler d'ascension fulgurante pour l'entreprise romanaise SFAM ("Société française d'assurances multirisques", spécialisée dans les assurances pour les appareils high-tech).  La nouvelle annexe de son siège social de Romans-sur-Isère (Drôme) est en cours de finition. Ses quatre bâtiments s'étendent sur près de 20.000 mètres carrés dans le quartier Est.  La société s'apprête désormais à construire un pôle presque aussi grand à Roanne (Loire) où elle est déjà implantée.

Le maire de Roanne, Yves Nicolin (gauche) et le PDG de la SFAM, Sadri Fegaier (droite) - Radio France
Le maire de Roanne, Yves Nicolin (gauche) et le PDG de la SFAM, Sadri Fegaier (droite) © Radio France - Nicolas Joly

Avalanche d'embauches

Les travaux sont prévus en septembre et devraient durer un an. Les nouveaux bureaux, répartis sur 5 étages, pourront accueillir jusqu'à 1.200 personnes. L'entreprise a déjà commencé à recruter. "Environ 20 à 30 personnes par mois", avance Sadri Fegaier, fondateur et patron de la SFAM. "L'objectif c'est de continuer jusqu'à atteindre 400 embauches d'ici 12 mois, avant le basculement dans les nouveaux bâtiments."

Les postes proposés concernent principalement du conseil par téléphone - Radio France
Les postes proposés concernent principalement du conseil par téléphone © Radio France - Nicolas Joly

Les autres sites du groupe ne sont pas en reste. Au total près de 1.000 embauches sont prévues en France avant la fin de l'année, le tout en CDI. Principalement des postes de conseiller téléphonique en assurances. "Nous ne recherchons pas de profil particulier", explique Sadri Fegaier, avant d'apporter des précisions, "ça peut être du bac, du bac+2. De la sortie d'études ou bien de la réorientation professionnelle pour une personne ayant de l'expérience dans le service, le commerce ou l'administration." La société propose un plan de formation d'environ deux mois avant d'intégrer les nouveaux arrivants à ses effectifs.

Des projets à l'international

Le patron de la SFAM ne cache pas ses ambitions. Après une implantation à Barcelone il y a un mois et demi, il souhaite désormais s'attaquer à d'autres marchés européens. "Les prochaines étapes ça va être le Portugal, l'Italie et l'Allemagne, toujours avec les mêmes perspective, c'est-à-dire les assurances ou les services avec notre nouveau produit Hubside".

La touche SFAM : de grands halls bien blancs et des bureaux en open-space - Radio France
La touche SFAM : de grands halls bien blancs et des bureaux en open-space © Radio France - Nicolas Joly

Hubside c'est le nouveau cheval de bataille de l'entreprise. Un service de création de sites internet avec une promesse simple : "fournir un site web clés en main en moins de 2 minutes".  C'est grâce à ce concept que Sadri Fegaier veut poursuivre son ascension. Mais il n'oublie pas ses racines drômoises et a plusieurs projets en tête pour Romans, dont il refuse pour le moment de donner les contours. "On le dévoilera très prochainement, à la rentrée", lance-t-il.