Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Après le Black Friday, Amazon défend son modèle de développement

-
Par , , France Bleu Isère

Invité de France Bleu Isère, le responsable national "Amazon Logistique", Ronan Bolé est revenu sur le modèle du géant américain du e-commerce et les perspectives d'évolution de ses sites dans la région. "Non, Amazon ne tue pas le petit commerce" selon lui.

Ronan Bolé, directeur Amazon France Logistics.
Ronan Bolé, directeur Amazon France Logistics. © Maxppp - Frédéric Charmeux

Grenoble, France

Amazon et son modèle commercial ont été contesté pendant tout ce week-end de "black friday", fête commerciale venue d’Amérique du Nord où les prix sont cassés. Des manifestations ont eu lieu ce week-end, notamment à Satolas-et-Bonce (Isère), Saint-Priest (Rhône) et Montélimar (Drôme). De son côté, la société Amazon insiste sur les emplois créés et sur ses actions "uniques" en faveur de transports plus propres et d'un modèle environnementalement plus vertueux. 

Amazon symbole de la sur-consommation?

Dans le viseur des "anti black friday" au nom du climat, Amazon répond par la voix de son responsable national "Amazon Logistique", Ronan Bolé, qu'elle est d'abord une société qui colle aux envies et besoins des consommateurs : "Il y a aujourd'hui un mode de consommation de nos clients qui évolue, avec des commandes de plus en plus en ligne". Selon lui, "une petite partie va vers le commerce en ligne". Il n'y aurait pas de changement radical, "on peut dire qu'on reste sur les mêmes eaux que les années passées", poursuit-il. Un modèle générateur de multiples transports, avions, camions, camionnettes...

"Il vaut mieux être livré par une camionnette rempli à 6 mètres cubes de marchandises que de faire ses courses par voiture avec le coffre à moitié plein" - Ronan Bolé

"100.000 voitures électriques commandées pour les livreurs Amazon"

"Il vaut mieux être livré par une camionnette rempli à 6 m³ de marchandises que de faire ses courses en voiture avec le coffre à moitié plein" répond Ronan Bolé. Amazon est "la seule entreprise au monde à prendre les accords de Paris pour les appliquer dix ans avant, en 2040" (les accords ont fixé un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de neutralité carbone pour 2050). Il annonce également que l'entreprise a investi dans "100.000 voitures électriques" pour ses livreurs.

Amazon ne tue pas le petit commerce, "au contraire"

Concernant les accusations de "tuer le petit commerce" - et les propos récent de Mounir Mahjoubi, ex-secrétaire d'Etat au numérique, disant que 2 emplois et demi sont détruits pour un créé par Amazon - Ronan Bolé évoque "une étude américaine dont les résultats ne sont pas du tout transposables en France". "Aujourd'hui, un article sur deux est vendu sur la plateforme Amazon. Ce ne sont pas des ventes Amazon, ce sont des commerçants qui vendent sur cette plateforme", continue Ronan Bolé. "Vous allez trouver là-dedans 10 000 TPE/PME françaises (très petites et petites et moyennes entreprises). On essaie donc au contraire d''offrir des solutions".  

En septembre dernier, Amazon a inauguré un centre de tri dans la commune de Satolas-et-Bonce. Ronan Bolé a évoqué les perspectives de développement de l'entreprise dans la région. "Il y aura des recrutements prévus qui seront faits en 2020 sur ce site de Satolas, et sur le site de Saint-Priest, on fête le 100e CDI aujourd'hui". Avant de poursuivre :  "Autour de Lyon, nous avons envie de nous installer et développer Amazon. Il est normal pour nos clients de se positionner autour de Lyon."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu