Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Roubaix: le plan social de Conduent retoqué par l'inspection du travail

-
Par , France Bleu Nord

C'est un sursis pour les 304 salariés de Conduent, le centre d'appel basé à Roubaix: l'inspection du travail refuse de donner son feu vert au plan social prévu par le groupe. Elle juge les mesures insuffisantes au regard des moyens du groupe américain.

Le plan social a été jugé insuffisant au regard des moyens du groupe américain
Le plan social a été jugé insuffisant au regard des moyens du groupe américain © Maxppp - Christophe Morin

"C'est une bataille de gagnée, mais la guerre n'est pas terminée", commente Fouad Boumedienne, le délégué central SUD de Conduent à Roubaix, le centre d'appel qui a fermé ses portes le 28 juin. Les lettres de licenciement devaient commencer à arriver ce mercredi 8 juillet mais leur envoi est reporté puisque l'inspection du travail refuse d'homologuer le Plan de Sauvegarde de l'emploi prévu par la direction du site roubaisien. Le centre d'appel a fermé ses portes après la perte de son unique client, le groupe automobile PSA qui lui sous-traitait son service clients. 

Un plan social au rabais

La direction du travail juge que ce PSE "n'est pas proportionné aux moyens de l'entreprise américaine". Les syndicats dénoncent notamment les indemnités de licenciement proposées ou encore le budget alloué à la formation. Ils le comparent notamment au plan social qui a été mis en place pour un autre site du groupe américain à Sophia Antipolis: "La direction avait mis 1.100.000 euros en budget formation pour 222 personnes. Dans le PSE pour le site de Roubaix, la direction a proposé 1.300.000 euros pour... 304 personnes, ça n'est pas acceptable!", s'indigne Nasserdine Addad, délégué central CGT.  Les syndicats dénoncent un plan social "au rabais" sur le site roubaisien, comparé à ce qui a été mis en place dans le Sud. 

Une partie de l'activité du site roubaisien a été transféré au Maroc
Une partie de l'activité du site roubaisien a été transféré au Maroc © Maxppp - Dylan Meiffret

"Nous avons bataillé, un expert a clairement montré que la société va bien, alors elle doit mettre les moyens", juge Fouad Boumedienne, "Il faut que l'entreprise fasse un plan à la hauteur du préjudice subi". Il dénonce le choix fait par la direction de proposer un plan a minima, avec des budgets très restreints. Dans le document de l'inspection du travail que l'AFP a pu constater, l'inspection du travail considère que le plan, "évalué à 6,2 millions d'euros n'est pas proportionné aux moyens de la société et du groupe Conduent qui "dispose de fonds propres à hauteur de 1,3 milliard de dollars et d'une trésorerie de 496 millions de dollars". 

Les syndicats attendent désormais l'ouverture de nouvelles négociations avec la direction sur un PSE amendé. Le site de Roubaix avait ouvert en 2017 et avait PSA comme seul client. Y étaient géré . Il gérait les appels des propriétaires de véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS. Le site roubaisien a perdu le dernier appel d'offres lancé par PSA; une partie du service-client est désormais assuré depuis le Maroc. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess