Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rouen : les terrasses se préparent à leur réouverture

La réouverture des terrasses programmée le mercredi 19 mai prochain, à Rouen, les restaurateurs sont sur le qui-vive pour tout nettoyer, installer et être prêt alors que la demande est forte.

Les terrasses rouennaises se préparent de nouveau à accueillir du monde.
Les terrasses rouennaises se préparent de nouveau à accueillir du monde. © Radio France - Bradley de Souza

Les terrasses rouennaises se préparent pour leur réouverture mercredi 19 mai. Entre les poussières qu'il faut enlever des tables, des chaises trop longtemps stockées et le coup de peinture sur la façade de leurs établissements, les restaurateurs sont prêts à accueillir du monde, d'autant plus que la demande est forte.

Derniers préparatifs

Pour nettoyer les chaises de sa terrasse, Arthur n'a pas opté pour trente six mille solutions. "Au Karcher", sourit le serveur de l'Euro, place du Vieux Marché à Rouen. "J'ai 150 chaises à faire, des tables et j'ai commencé tôt ce matin", poursuit-il. Son collègue Thomas est confiant à quelques jours de la réouverture. "On achète du mobilier supplémentaire pour accueillir plus de personnes et respecter les distances. On attend encore des précisions sur les jauges".

Un peu plus loin, Christophe et Philippe, les gérants du Millésime, rue du Vieux Palais sont un peu plus avancés sur leur terrasse. "On installe des claustras qui vont encadrer la terrasse qu'on va rouvrir mercredi prochain", explique Christophe, visseuse à la main. "On fait un petit effort pour dynamiser tout ça avec entrain. On remet un coup de frais", sourit-il. Les deux gérants commencent à prendre des réservations. "ça sonne, ça sonne, ça sonne", sourit Philippe. "Maintenant on attend le sun (soleil en anglais, ndlr)", poursuit-il. "Pour le nombre de tables qu'on va mettre, ça va surtout dépendre du temps, s'il pleut, c'est pas la peine de sortir 20 tables, on croise les doigts pour le temps".

Au comptoir Henri IV, place Henri IV à Rouen, Goran, apprenti a lui aussi les tables et chaises du restaurant. "Histoire de faire un bon coup de propre pour pouvoir rouvrir le 19 en terrasse", s'impatiente le jeune homme. "On croise les doigts pour accueillir un maximum de personnes. J'ai sorti les tables, les chaises, les tonneaux, tout va être nettoyer. Il y a beaucoup d'impatience. On veut revoir les gens, les resservir, leur proposer nos beaux produits", poursuit-il.

Extension de terrasses

"Le 19 mai on va ressortir notre terrasse, on avait trois petites tables, la mairie nous a accordé une extension. Donc au total on aura huit tables au total. Le fait qu'il n'y ait pas de jauges, pour nous c'est un vrai soulagement parce qu'on a déjà peu de tables et on essayait déjà de trouver des systèmes pour accueillir moins de gens tout en préservant un certains nombres de couverts. Et surtout comme l'année dernière, on va étendre nos heures de service, jusqu'à 14h30, 15h comme ça les gens vont pouvoir venir tard", souligne Emma, co-gérante du Gout, la boutique à Manger, rue saint-romain à Rouen.

Emma, co-gérante du Goût, boutique à manger rue saint-romain à Rouen.

Elle reçoit déjà des appels pour savoir si on est ouvert. "C'est un tout petit établissement, avec les clients on est un peu devenu une famille. On nous appelle en nous demandant si on est ouvert. On leur répond que oui évidemment on les accueillera. On fait ça un peu à la famille, on leur dit qu'on les rappelle la veille, on regarde le temps et on se cale comme ça", explique la co-gérante. 

"Le téléphone sonne après on temporise, vu que la météo ne risque pas d'être de notre côté. On va faire ça tranquille. En revanche pour les apéros, d'habitude on ouvre juste les jeudis et vendredis, là on va ouvrir dès mercredi soir", conclut-elle.

De son côté, Elie tient le Saint-Nicolas rue Saint-Nicolas à Rouen. Il prépare sa terrasse "On avait fait une demande d'extension de terrasse auprès de la mairie de Rouen qui nous avait déjà été accordée l'an dernier. Aujourd'hui, on passe de 18m² à 28m², on gagne 10m² en profondeur. Combien de couverts on va pouvoir accueillir ? ça, ça reste à définir parce que la jauge des 50% ce n'est pas toujours très clair et bien défini", nous explique le gérant.

"Après je mets 12 tables sur mes 18m² et là l'idée avec les 28m² c'était de mettre douze tables également mais avec une distanciation qui sera forcément bien supérieure. Avec des tables bien espacés, une meilleure circulation, et en plus il va falloir jouer sur le fait de déplacer les tables en fonction de la demande des clients. En tout cas, on est prêt à les accueillir", conclut en souriant le patron du restaurant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess