Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PSA confie un nouveau projet à SMRC (ex-Reydel) : sept ans de travail assurés pour l'usine de Rougegoutte

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

L'équipementier automobile SMRC, ou ex-Reydel, situé à Rougegoutte dans le Territoire de Belfort, s'est vu attribuer un projet lui permettant d'assurer son carnet de commandes pendant sept ans, selon le syndicat Force Ouvrière. Une annonce bienvenue dans un contexte post-COVID estime le syndicat.

L'équipementier Reydel Automotive est un sous-traitant de PSA (photo d'illustration)
L'équipementier Reydel Automotive est un sous-traitant de PSA (photo d'illustration) © Maxppp - Lucie Weeger

Le sous-traitant automobile SMRC, anciennement Reydel, a décroché un nouveau projet avec son seul et unique client PSA, apprend-t-on ce lundi. Les 456 salariés en CDI du site de Rougegoutte, qui équipent les 3008 et 5008 à Sochaux, vont continuer à fournir l'usine doubienne de Peugeot en planches de bord, ce qui représentera, selon le syndicat Force Ouvrière, sept années de travail.

"C'est formidable" s'enthousiasme Géraldine Faudot, déléguée syndicale centrale FO sur le site terrifortain. En revanche, impossible de savoir à l'heure actuelle sur quel modèle de voiture les salariés vont travailler : les actuelles 3008 et 5008 mises à jour, ou un nouveau véhicule ? Cela reste un secret industriel

PSA, seul client de SMRC

Le projet a été attribué la semaine dernière. "On est partis en vacances sans avoir la réponse, cela a été difficile de se demander comment allait se passer la rentrée... Et là quand on a su, c'était formidable, c'est une très bonne nouvelle. L'avenir de notre site dépend de PSA, c'est notre seul client" rappelle Géraldine Faudot, déléguée syndicale centrale FO sur le site de Rougegoutte.

La syndicaliste évoque également le fait que l'entreprise SMRC employait jusqu'à 800 personnes sur le site, intérimaires compris, avant la crise sanitaire : "J'espère que PSA continuera à nous donner du travail, vous imaginez les 800 sur un coin comme Rougegoutte, ce qu'on entraîne? Plus il y a de monde qui travaille, plus les commerces fonctionnent. C'est tout un cercle. D'ailleurs, on ne va pas se reposer sur nos lauriers, il faut qu'on continue à produire de la qualité pour travailler avec PSA et à décrocher de nouveaux projets". 

Pour l'heure, il est impossible de dire si l'entreprise va pouvoir recruter des salariés. Selon Force Ouvrière, en 2016, lorsque l'entreprise SMRC avait commencé à travailler sur la 3008, le site a pu recruter en CDI 120 intérimaires.

La crise du COVID a inquiété les salariés

"Avant le COVID-19, on tournait très bien, que ce soit sur la 3008 ou sur la 5008. La crise du Covid nous a beaucoup inquiétés" témoigne Géraldine Faudot. La syndicaliste de Force Ouvrière au sein de l'entreprise SMRC rappelle que l'ensemble des salariés était en chômage partiel, et les ventes de voitures ont lourdement chuté pendant la crise sanitaire : "Finalement, on repart comme avant, ou presque". 

Avant la crise sanitaire, l'entreprise faisait vivre environ 300 intérimaires. Depuis la crise sanitaire, seuls 200 intérimaires ont fait leur retour sur le site.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess