Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

RSI : les travailleurs indépendants manifestent à Paris pour dénoncer leur régime social

lundi 28 novembre 2016 à 12:40 - Mis à jour le lundi 28 novembre 2016 à 15:35 Par Géraldine Houdayer, France Bleu Paris, France Bleu Cotentin, France Bleu La Rochelle, France Bleu Poitou et France Bleu

Les travailleurs indépendants, venus de toute la France, manifestent ce lundi après-midi à Paris. Ils dénoncent les dysfonctionnement du RSI, le régime social des indépendants, dont les erreurs se multiplient depuis 2008.

En 2015, les indépendants avaient déjà manifesté contre le RSI.
En 2015, les indépendants avaient déjà manifesté contre le RSI. © AFP - Florian David

Les travailleurs indépendants, venus de toute la France, manifestent ce lundi 28 novembre à Paris. Le rassemblement marque la fin de deux marches, parties du Mont-Saint-Michel et de Niort au début du mois de novembre. Ces indépendants dénoncent les dysfonctionnement du RSI, le régime social des indépendants. Pour en finir avec les erreurs répétés de ce système de protection sociale, ils réclament une réforme en profondeur du système.

Pendant la marche, on a vu une personne qui a reçu un appel de cotisations de 325.000 euros" - Pascal Geay, organisateur de la manifestation

Le Régime social des indépendants a été crée en 2006. Il compte 6,8 millions d'affiliés, artisans, commerçants, petits patrons, professions libérales ou encore retraités. Le système souffre de plusieurs dysfonctionnements, apparus en particulier depuis une réforme en 2008. Pour Pascal Geay, le président de l’association Sauvons nos entreprises, qui organise la marche, les dysfonctionnements perdurent, malgré une réforme en 2015. Invité de France Bleu Paris ce lundi matin, il dénonce les appels à cotisations parfois énormes : "Pendant la marche, on a vu une personne qui a reçu un appel de cotisations de 325.000 euros. Imaginez, demain, vous recevez 325.000 euros à payer. Ce sont des sommes complètement incohérentes, qui ne correspondent à rien. Pour Pascal Geay, les dysfonctionnements, "ce sont aussi des cartes vitales qui ne sont pas délivrées, des retraites pas payées, des gens qui ne sont pas à jour de cotisation alors qu'ils ont payé."

Des cartes vitales ne sont pas délivrées, des retraites ne sont pas payées, des gens ne sont pas à jour de cotisation alors qu'ils ont payé"

Face au mécontentement, le gouvernement a pris en 2015 une série de mesures, qui selon lui ont permis de simplifier les démarches des assurés et de mieux ajuster les acomptes de cotisations, qui sont désormais fonction des revenus de l'année précédente et plus de deux de deux ans auparavant. Mais pour Pascal Geay, ces mesures ne relèvent que de la "cosmétique médiatique". Pour lui, "il y a une solution pour enlever tous ces dysfonctionnements, c'est l'auto-déclaration sur le trimestre". Il appelle également à une baisse des cotisations. Une marche avait déjà été organisée par l'association en 2014. En septembre 2015, les indépendants ont aussi manifesté à Paris.

  - Visactu
© Visactu