Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Canicule : 78 départements en vigilance orange, "le recours au soin commence à augmenter"
Économie – Social

Rugby : les clubs landais toucheront des indemnités des joueurs qu'ils ont formés

-
Par , , France Bleu Gascogne

Grâce à la réforme des indemnités de formation, le RIF, les clubs de rugby amateurs toucheront un dédommagement sur les joueurs professionnels formés chez eux. Ils le demandaient depuis longtemps : ça sera fait dès la saison prochaine.

Plus de 400 clubs dans les Landes pourraient profiter de cette réforme.
Plus de 400 clubs dans les Landes pourraient profiter de cette réforme. © Maxppp - Denis TRASFI

Département Landes, France

C'est une bonne nouvelle pour les clubs de rugby amateurs. Grâce à la réforme des indemnités de formation, le RIF, les clubs de rugby amateurs toucheront un dédommagement sur les joueurs professionnels formés chez eux. La mesure sera mise en place dès la saison prochaine.

Plus de 400 clubs concernés

Si on se base sur cette saison, ce sont plus de 400 clubs qui pourront en profiter. Les Landes est l'un des départements les plus concernés. De plus en plus de jeunes Landais évoluent en Top14 : Quentin Lespiaucq, capitaine de la section paloise, formé à Mugron, Lucas Tauzin qui a fait ses armes à Saint-Sevet, puis Mont-de-Marsan, avant de gagner sa place au Stade Toulousain... Ou encore Alexandre Roumat, formé à Capbreton, aujourd'hui titulaire à Bordeaux. Le RIF permettra d'aider le rugby formateur du Sud-Ouest qui connait souvent des difficultés économiques.  

1 million d'euros par saison

Près d'1 million d'euros pourrait être redistribués par saison. Cette réforme va en quelque sorte rembourser aux clubs la formation du joueur.  En moyenne, on estime à 250 000 euros par an le coût de formation d'un jeune rugbyman. Si le joueur a été formé par différents clubs, alors ces derniers se partageront la somme.  De plus, si le joueur professionnel touche un salaire important, supérieur au salaire moyen de 150 000 euros par an, l'indemnité pourra augmenter. À l'inverse, si le joueur touche un salaire inférieur au salaire moyen, le club formateur touchera moins d'indemnités. Le RIF est donc proportionnel au salaire. Au minimum, sur un salaire plus bas, le club formateur touchera environ 15 000 euros d'indemnités par an. À noter que le budget d'un club de rugby amateur dépasse rarement les 100.000 euros par saison.

Une aide importante pour les clubs amateurs

Jusqu'à présent le dédommagement se calculait selon les sélections que le joueur avait connu : plus il avait été sélectionné, plus le club touchait de l'argent. Mais le coût de la formation n'était pas pris en compte. Pourtant, les clubs formateurs ont souvent du mal à la financer.  La formation de jeunes joueurs nécessite des structures importantes, pour le sport mais aussi scolairement. La réforme pourra donc soulager les clubs amateurs landais.