Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Rupture de pipeline dans les Yvelines : des familles encore dans la pollution un mois après

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Près d'un mois après l'explosion d'un pipeline transportant des hydrocarbures dans les Yvelines, certaines familles qui habitent autour de cette fuite sont encore contaminées. À Vicq notamment, une famille constate encore des galettes de fioul dans la bas de son jardin.

Ça fait donc plus d'un mois que le pipeline de Total a explosé et certains cours d'eau sont encore pollué
Ça fait donc plus d'un mois que le pipeline de Total a explosé et certains cours d'eau sont encore pollué © Radio France - Alexandre Frémont

78490 Vicq, France

Catherine et Arnaud habitent à deux pas de la mairie de Vicq, à quelques mètres de la fuite du pipeline. Plus d'un mois après, le cours d'eau le Lieutel, qui coule juste en bas de leur jardin, est encore pollué. Des galettes de fioul flottent à la surface. "Je fais boire mes chevaux dans ce ru alors je me demande quand je pourrai les faire boire de nouveau", s'inquiète la mère de famille. "Aujourd'hui, on est obligé de m'apporter de l'eau pour les faire boire."

Des odeurs de fioul et des galettes en surface

Quand on s'approche effectivement du ru, des tourbillons arc-en-ciel sont visibles à la surface de l'eau, ce qui signifie qu'il y a encore des traces d'hydrocarbures. Pourtant, Total a expliqué, lors de la dernière réunion publique, que les berges avaient été nettoyées dans tout le périmètre de la fuite. Sans réponse, le couple a donc demandé à Total de venir constater la pollution chez lui. 

C'est une personne du Cédre, un groupe d'expert en pollution accidentelle des eaux, indépendant et missionné par Total, qui se déplace donc chez le couple pour constater les dégâts. Florence Poncet fait partie de ce groupe : "C'est clair qu'il y a encore des hydrocarbures à la surface", observe-t-elle.

À ces galettes de pétrole s'ajoute l'odeur qui se dégage tout autour de l'habitation du couple. "C'est vraiment comme si on vivait avec une station service au fond du jardin", s'agace Catherine. "On sent l'odeur et puis comme vous êtes situé en aval d'une chute il suffit de très peu d'hydrocarbure pour générer ce type de pollution", décrit Florence Poncet à Catherine. L'échange dure une dizaine de minutes dans le jardin du couple mais rien n'en ressort vraiment.

Depuis plusieurs jours, cette famille de Vicq constate encore de la pollution dans la rivière en bas de leur jardin. - Radio France
Depuis plusieurs jours, cette famille de Vicq constate encore de la pollution dans la rivière en bas de leur jardin. © Radio France - Alexandre Frémont

C'est vraiment comme si on vivait avec une station service au fond du jardin" - Catherine

"C'est bien de venir voir que le travail n'est pas terminé pour Total et leurs discours sont rassurants, mais il reste des points de questionnements. Je ne suis pas sceptique mais pas totalement rassurée non plus", s'inquiète Catherine. Quand est-ce que le ru ne sera plus pollué ? Les experts du Cédre ne le savent pas vraiment.

Plus de 900 mètres cubes d'hydrocarbures déversés 

Les galettes de fioul arrivent et partent au gré des courants.  - Radio France
Les galettes de fioul arrivent et partent au gré des courants. © Radio France - Alexandre Frémont
Catherine à gauche et Yann Robert à droite, premier adjoint à la mairie de Vicq, constatent encore aujourd'hui les dépôts d'hydrocarbures dans l'eau - Radio France
Catherine à gauche et Yann Robert à droite, premier adjoint à la mairie de Vicq, constatent encore aujourd'hui les dépôts d'hydrocarbures dans l'eau © Radio France - Alexandre Frémont

Le Cédre a promis de revenir faire des prélèvements réguliers pour s'assurer de la fin définitive de la pollution.

Les travaux de dépollution ont débuté ce lundi 1er avril autour de la fuite. Entre 20.000 et 30.000 mètres cube de terre doivent être excavés et traités dans les mois qui viennent. Ces travaux doivent durer jusqu'à novembre prochain.

Dans la nuit du 24 au 25 février dernier, la fuite d'un pipeline a causé une grosse pollution sur les communes de Vicq, Autouillet et Boissy-sans-Avoir, toujours dans les Yvelines. Près de 900 mètres cube de fioul se sont déversées sur les champs et dans les rus autour de la fuite avant qu'elle ne soit jugulée.