Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ryanair, Easyjet, personnel au sol : les grèves risquent de durer "tout l'été" dans le secteur aérien

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Déjà touché par de nombreux retards liés à la pénurie de personnel, les aéroports européens sont aussi affectés par des mouvements de grève de plusieurs compagnies low-cost. Certains pourraient durer tout l'été. Les personnels au sol de Roissy sont aussi appelés à la grève le week-end du 2 juillet.

A l'aéroport de Charleroi, en Belgique, ce vendredi.
A l'aéroport de Charleroi, en Belgique, ce vendredi. © AFP - Kenzo TRIBOUILLARD

Files d'attentes interminables, retards, pertes de bagages, pagaille dans les aéroports... déjà très affecté par la pénurie de personnel, le ciel européen s'assombrit encore à l'approche des vacances d'été, avec la multiplication des appels à la grève dans plusieurs compagnies aériennes. Les salariés des compagnies low-cost, sous pression face à la reprise brutale du trafic, réclament une amélioration de leurs conditions de travail.

C'est notamment le cas chez Ryanair, dont les personnels sont appelés à la grève ce week-end en France, mais aussi en Espagne, en Belgique, en Italie et au Portugal. La compagnie Easyjet est aussi touchée par des grèves en Espagne ce week-end.

Lundi, la fédération européenne des travailleurs du transport avertissait dans une lettre ouverte que "le chaos auquel fait face le secteur aérien ne fera que s'aggraver tout au long de l'été, tandis que les travailleurs sont poussés à bout".

Chez Ryanair, les salariés veulent le respect du droit du travail et des hausses de salaires 

Dans chaque pays, les hôtesses et stewards de Ryanair en grève demandent le respect du droit du travail et des hausses de salaires, alors que la compagnie irlandaise s'apprête à connaître un été florissant, avec une activité supérieure à celle de 2019.

En France, "la compagnie ne respecte pas les temps de repos tels qu'ils sont prévus par le code de l'aviation civile", indique Damien Mourgues, le représentant du Syndicat national des personnels navigants commerciaux, le SNPNC, à l'AFP. Son syndicat demande aussi une revalorisation salariale pour des salariés qui sont "payés au Smic"

En Espagne, les syndicats appellent les hôtesses et stewards de la compagnie irlandaise à se mettre en grève les 24, 25, 26 et 30 juin ainsi que les 1er et 2 juillet. Au Portugal, les personnels de Ryanair sont eux aussi appelés à se mobiliser du 24 au 26 juin, tout comme en Belgique.

Nous allons continuer les grèves tout l'été s'il le faut" - Christelle Auster, présidente du SNPC

"Les mouvements de grève vont se répéter, c'est certain, a prévenu ce vendredi matin Christelle Auster, la présidente du SNPC, sur franceinfo. "D'autant qu'on a une direction qui envoie des courriers de menaces en expliquant que cela ne sert à rien de faire grève et que, de toute façon, nous n'obtiendrons rien. Et comme cette situation est inacceptable et que nous entendons améliorer les conditions de travail des salariés, nous allons continuer les grèves tout l'été s'il le faut", a-t-elle mis en garde.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dimanche, les pilotes de Ryanair ont décidé de se joindre à leurs collègues hôtesses et steward, et appelé à leur tour à cesser le travail à partir de vendredi

Les 12 et 13 juin dernier, une grève avait déjà provoqué l'annulation du quart du programme de Ryanair en France, soit environ une quarantaine de vols.

Neuf journées de grève en juillet chez Easyjet 

La colère touche aussi la compagnie EasyJet, puisque l'Union syndicale ouvrière (USO) prévoit neuf journées de grève en juillet dans les aéroports de Barcelone, Malaga, et Majorque dans les îles Baléares.

Ce mouvement se traduira par des débrayages du vendredi au dimanche pendant trois des quatre week-ends du mois de juillet, a précisé l'USO. Seuls les 23 et 24 juillet restent épargnés à ce stade.

La compagnie a voulu "rassurer ses clients" mardi, mais a reconnu s'attendre à "quelques perturbations" de ses vols depuis ces aéroports espagnols.

Une grève chez Brussels Airlines ce week-end 

Les personnels de la compagnie nationale Brussels Airlines, filiale de Lufthansa, sont également appelés à la grève ce week-end. 

Grève des personnels au sol le week-end prochain à Roissy 

Dans les aéroports, la pénurie de personnel provoque aussi des annulations en série et l'allongement des files d'attente. A Paris-Charles de Gaulle, les salariés sont appelés à cesser le travail à partir du 1er juillet.

Lundi, la fédération européenne des travailleurs du transport (ETF) avertissait dans une lettre ouverte que "le chaos auquel fait face le secteur aérien ne fera que s'aggraver tout au long de l'été, tandis que les travailleurs sont poussés à bout".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess