Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On s'attendait à pire", le bilan touristique pour juillet en Midi-Pyrénées

-
Par , France Bleu Occitanie

Les touristes ont été au rendez-vous ce mois de juillet malgré la crise du coronavirus, essentiellement une clientèle française. C'est le constat de l'Union des métiers et des industries hôtelières pour plusieurs départements de Midi-Pyrénées.

La cathédrale d'Albi, cette année la cité épiscopale fête ses 10 ans
La cathédrale d'Albi, cette année la cité épiscopale fête ses 10 ans © Maxppp - Gérard Houin

Ce sont surtout des touristes français qui sont venus pour leurs vacances dans nos départements de Midi-Pyrénées, c'est le bilan du mois de juillet. Autre tendance prévisible liée à l'épidémie, une fréquentation à la baisse dans les hôtels. C'est le constat de l'union des métiers et des industries hôtelières dans le Tarn, l'Aveyron et la Haute-Garonne.

Dans la filière hôtellerie, le bilan est évidemment marqué par le coronavirus. C'était un mois de juillet avec très peu de touristes étrangers comparé à d'habitude. Mais à Toulouse, il semble qu'il y a eu quelques Belges et, évidemment, beaucoup de touristes français qui viennent de toute la France. Mais souvent, les vacanciers ne restent qu'une nuit ou deux, Toulouse reste une ville de passage. C'est le constat de l'UMIH de Haute-Garonne.

En Aveyron, le président de l'UMIH, Michel Santos, explique qu'il y a eu moins de réservations dans les hôtels, de l'ordre de 5 à 30%. À l'inverse, on note le succès des gîtes et chambres d'hôtes aveyronnaises qui enregistrent une hausse de 20% des réservations. En Aveyron, huit touristes sur dix sont Français et beaucoup viennent d'Occitanie, un peu plus que d'habitude et, entre autres, grâce au musée Soulages.

Enfin, dans le Tarn, il faut aussi remercier les touristes français puisqu'il y en avait 20% de plus cette année selon Christophe Carcenac, président de l'UMIH 81. Il ajoute que ça aurait permis de rattraper le chiffre d'affaires légèrement en baisse. Et dans le Tarn, les restaurateurs enregistrent une baisse de leur chiffre d'affaires de 50% sur le service du midi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess