Économie – Social

VIDÉO | Sacs en plastique bannis des caisses : reportage chez un fabricant de sacs de Tullins

Par Lionel Cariou, France Bleu Isère et France Bleu dimanche 10 janvier 2016 à 21:08

L'entreprise tullinoise emploie 43 personnes
L'entreprise tullinoise emploie 43 personnes © Radio France - Lionel Cariou

Quel objet est capable de supporter une charge 2 000 fois supérieure à son poids? Réponse: le sac en polyéthylène, autrement dit le sac en plastique. Il sera interdit en caisse le 1er juillet. Chez Pack 38, un fabricant de Tullins, on s'interroge sur les conditions d'application de la loi.

L'entreprise de la famille Guely existe depuis 1972. En 2004, ce fabricant de sacs à usage unique installé à Tullins a décidé de se lancer dans la production de sacs biodégradables fabriqués à partir d'amidon de pomme de terre. 

Deux sacs: lequel est en plastique, lequel est en amidon de pomme de terre? - Radio France
Deux sacs: lequel est en plastique, lequel est en amidon de pomme de terre? © Radio France - Lionel Cariou

(Réponse: l'amidon est à gauche!)

Aujourd'hui, cette partie de l'activité représente seulement 3% des 1 300 tonnes produites par an, contre 97% pour les sacs en plastique. Cela s'explique par le coût de fabrication du biodégradable, trois fois plus élevé selon les patrons de Pack38 / Pastul; Bernard et Bruno Guely.

Un sac biodégradable après 3 mois passés dans la terre - Radio France
Un sac biodégradable après 3 mois passés dans la terre © Radio France - Lionel Cariou

En 2005, les enseignes de la grande distribution ont décidé de réduire l'utilisation des sacs en plastique en caisse. Résultat, la consommation de ces sacs a chuté. La production de l'entreprise de Tullins a reculé de 30% depuis 2008, et le nombre de salariés est passé de 70 à 43 aujourd'hui. L'augmentation très relative des ventes de sacs biodégradables n'a pas permis de compenser la baisse de la demande de sac en polyéthylène.

La loi interdisant les sacs en plastique en caisse devait entrer en vigueur au premier janvier, mais le décret d'application n'a pas été publié. Le texte devrait finalement entrer en vigueur le 1er juillet. Les frères Guely se plaignent de ne pas en connaître les contours exacts.

Bruno Guely attend maintenant la publication du décret d'application de la loi

Pour eux, le 100% bio n'est pas réaliste: les débouchés ne sont pas suffisants en raison du coût de production. Les deux entrepreneurs espèrent donc que les sacs en plastique de 10 litres ne seront pas totalement interdits.

Les frères Bernard et Bruno Guely - Radio France
Les frères Bernard et Bruno Guely © Radio France - Lionel Cariou