Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saint-Avold : vers un rachat de la centrale Emile Huchet ?

lundi 24 décembre 2018 à 18:25 Par Magali Fichter, France Bleu Lorraine Nord

Le groupe Uniper l'a annoncé ce lundi : il est en "négociations exclusives" avec le Tchèque EPH pour le potentiel rachat de ses activités en France, dont le site mosellan, mais aussi la centrale de Gardanne (13), ainsi que six parcs éoliens et deux centrales solaires.

La centrale Emile Huchet
La centrale Emile Huchet © Maxppp -

Saint-Avold, France

Uniper, propriétaire de la centrale à charbon Emile Huchet à Saint-Avold, entre en "négociations exclusives" avec le groupe tchèque EPH, propriété du milliardaire Daniel Kretinsky, pour la vente de ses activités en France. Cela concerne le site de Saint-Avold, mais aussi la centrale de Gardanne, dans les Bouches du Rhône, ainsi que six parcs éoliens et deux centrales solaires.

Une annonce qui n'est pas spécialement une surprise, vu le contexte, et la décision du gouvernement français de fermer toutes les centrales à charbon du pays d'ici 2022, une décision "qui affecte lourdement le seul concurrent étranger européen à EDF sur le marché français de la production d'électricité thermique", précise-t-on chez Uniper.

Il faudra veiller à ce que ce ne soit pas un cadeau empoisonné." - Jean-Pierre Damm, secrétaire FO

Du côté des syndicats, la nouvelle pourrait être plutôt un bon signal. En effet, EPH aurait la réputation d'investir sur la reconversion des sites qu'il rachète : "cela permettrait d'éclaircir un peu l'horizon, explique le secrétaire Force Ouvrière de la centrale Emile Huchet, Jean-Pierre Damm, qui dit tout de même rester prudent : "il faudra veiller à ce que ce ne soit pas un cadeau empoisonné." Prochaines étapes, en janvier : un processus d'autorisations administratives et une consultation des représentants du personnel. Ce n'est qu'à l'issue qu'une vente éventuelle pourra être conclue.