Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Cyr-sur-Loire : SKF veut supprimer 110 postes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine

110 postes devraient être supprimés par le groupe SKF sur le site de Saint-Cyr-sur-Loire. L'annonce est tombée ce mardi après un comité social d'entreprise (CSE) entre la direction et les syndicats. Ces derniers expliquent que la crise sanitaire du Covid-19 sert d'excuse à l'entreprise.

Le site SKF de 30 hectares à Saint-Cyr-sur-Loire - ©SKF
Le site SKF de 30 hectares à Saint-Cyr-sur-Loire - ©SKF

Un plan social devrait toucher l'entreprise SKF de Saint-Cyr sur Loire. 110 postes devraient être supprimés. L'annonce a été faite ce mardi après un comité social d'entreprise (CSE) entre la direction et les syndicats. Après l'annonce de ces 110 postes supprimés prochainement par SKF, le syndicat CGT est en colère. Selon la CGT, le groupe SKF se servirait de la crise sanitaire pour faire passer cette annonce.

Il a bon dos le Covid.

L'usine spécialisée dans la fabrication des roulements à bille pour les équipements automobiles se cacherait derrière cette crise du Covid alors que la crise mondiale du marché de l'automobile toucherait énormément aux chiffres du groupe, avancent les salariés. "Il a bon dos le Covid" rajoute Jean-François Mauny, le représentant syndical CGT du site. Le groupe suédois profiterait alors de la baisse d'activité lié au Covid alors que les prévisions de suppressions de postes étaient déjà prévues de longue date par leurs dirigeants. "Le site est rentable, ils sont loin de perdre de l'argent avec Saint-Cyr" indique un membre du syndicat CGT présent lors du CSE.

Aucun poste en production supprimé

Le leader mondial du roulement mécanique voudrait réduire les coûts pour augmenter la rentabilité et la compétitivité du site de Saint-Cyr. "Les chiffres ne sont pas si mauvais que ça" selon Jean-François Mauny. Pour preuve, aucun opérateur de production ne serait impacté par ces 110 postes supprimés. Il s'agirait uniquement de personnes occupants des postes annexes à la production.

Une baisse du volume d'activité selon le groupe

SKF explique que ces suppressions sont voulues car le volume d'activité a baissé et que par conséquent le nombre de postes est ajusté à ce nouveau volume. Il précise également sa volonté d'inscrire le site Saint-Cyr dans "l'avenir" en investissant prochainement 14,5 millions d'euros pour réaménager le site et mettre en place 63 nouveaux postes après des départs prévus à Avallon dans l'Yonne.

Afin de mieux dessiner les contours de ce plan social un nouveau rendez-vous entre la direction et les syndicats est fixé au 24 novembre prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess