Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saint-Étienne dévoile le nouveau visage de son parc des expositions

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La ville de Saint-Étienne veut devenir incontournable en matière de tourisme d'affaires. Pour se donner les moyens de ses ambitions, elle rénove son parc des expositions. Le projet de 27 millions d'euros a été dévoilé ce mercredi.

 La rénovation du parc des expositions de Saint-Etienne a été conçue conjointement par deux agences d'architectes : Cimaise à Saint-Etienne et AIA, à Lyon
La rénovation du parc des expositions de Saint-Etienne a été conçue conjointement par deux agences d'architectes : Cimaise à Saint-Etienne et AIA, à Lyon - DR

Saint-Étienne, France

C'est un projet d'envergure puisqu'à l'issue de la rénovation, organisateurs d'événements et visiteurs jouiront de 17.000 mètres carré de surface d'exposition. Le projet a été conçu par deux agences d'architectes : Cimaise, côté stéphanois et AIA, côté lyonnais. La déconstruction des halls A et C a démarré. Seul le hall B sera préservé mais rénové et intégré à un nouveau bâtiment, d'un seul tenant. Ce chantier sera mené tambour battant puisqu'il doit être bouclé en seulement dix mois.  

Pour rénover son parc des expositions, la ville de Saint-Étienne a prévu une enveloppe de 26,8 millions d'euros. Les collectivités territoriales apportent 16,8 millions (5 millions de la région Auvergne Rhône Alpes ; un million de la métropole stéphanoise ; 6,8 millions de la Ville et le reste du département de la Loire). 

Saint-Étienne Événements investit les dix millions restants. Cette structure, qui a obtenu la délégation de service public, va exploiter les lieux pendant 30 ans. Elle est issue de l'alliance entre l'association Foire économique Saint-Étienne Parc Expo et GL Events, voisin lyonnais et géant mondial de l'événementiel.  

Une offre commune pour attirer événements nationaux et internationaux

Saint-Etienne Evénements a une mission : fédérer les sites stéphanois capables d'attirer congrès, séminaires, salons ou manifestations sportives. Jusque-là, ces sites jouaient en ordre dispersé. Désormais, Saint-Étienne Événements chapeaute le parc des expositions mais aussi le centre des congrès et les espaces réceptifs de la cité du design et la verrière Fauriel. Une stratégie que résume Olivier Ginon, le président de GL Events : "Il faut une attaque commune du marché. Il faut aller chercher en France et à l'international des manifestations à la taille de Saint-Étienne."  

Objectif : rentrer dans le Top 15 français des villes événementielles

Cette stratégie fait écho à la volonté de Gaël Perdriau. D'ici 2025, le maire de Saint-Etienne veut faire entrer sa ville dans le top 15 français des villes événementielles. Pour cela, il faut une croissance de 80% sur cinq ans ! Laurence Bussière, la directrice de Saint-Étienne Événements, reconnaît que le défi est de taille mais elle y croit.

Au-delà des événements nationaux et internationaux à attirer en terre stéphanoise, elle compte bien créer aussi d'autres événements qui porteront, précise-t-elle, sur des domaines comme "le design, le textile, la technique, l'industrie qui sont des domaines où la ville a toute légitimité."