Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saint-Etienne : les agents de la STAS appelés à la grève le 26 octobre après l'agression de deux contrôleurs

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les organisations syndicales de la STAS, le réseau de transports urbains de la métropole de Saint-Etienne, appellent à la grève le 26 octobre prochain. Ce préavis fait suite à l'agression de deux contrôleurs, le dimanche 20 octobre dernier.

Les agents de la STAS sont appelés à la grève, ce samedi 26 octobre, après l'agression de deux contrôleurs.
Les agents de la STAS sont appelés à la grève, ce samedi 26 octobre, après l'agression de deux contrôleurs. © Maxppp - Frédéric Chambert

Saint-Étienne, France

Le trafic des tramways et des bus de la métropole de Saint-Etienne risque d'être perturbé, ce samedi 26 octobre. Les organisations syndicales de la STAS appellent à une journée de grève, en réponse à l'agression subie le dimanche 20 octobre par deux "agents vérificateurs".

L'agression a eu lieu vers 14h30, dans une rame du tram, lors d'une opération de contrôle menée entre les arrêts "hôtel de ville" et "Carnot".  Cinq agents ont commencé à contrôler les voyageurs. Parmi eux, six jeunes gens voyageant sans titre de transport. Trois d’entre eux ont refusé de donner leur identité. Ils ont également insulté et porté la main sur deux contrôleurs. 

Les agresseurs ont été rapidement interpellés par la police et placés en garde-à-vue. Quant aux agents agressés, ils ont écopé de plusieurs jours d'ITT (incapacité totale de travail) et déposé plainte pour "menaces de mort et violence en réunion".

Choix de la station

France Bleu