Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saint-Étienne : une friche industrielle sera reconvertie en résidence pour seniors

lundi 30 novembre 2015 à 18:31 Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire

Une résidence pour séniors est en projet sur le site de la friche Mermier, dans le quartier Bellevue de Saint-Étienne. Le chantier doit démarrer au printemps 2016 pour une livraison à l'été 2017.

Visuel de la future résidence fourni par les promotteurs.
Visuel de la future résidence fourni par les promotteurs. - Les Senioriales

Saint-Étienne, France

Une résidence pour seniors doit se construire rue Désiré Claude, dans le quartier Bellevue de Saint-Étienne, sur la friche Mermier, qui s'étale sur environ 6 400 m2. Cette usine fabriquait des pièces de mécaniques, des boulons que l'on retrouvait notamment dans le catalogue Manufrance. L'activité a cessé il y a environ 15 ans.

Ce qui sera démoli et ce qui restera, Éric Abel-Coindoz de Betrim.

Environ dix-sept millions d'euros y seront investis par la société immobilière Senioriales du groupe Pierre et Vacances et le promoteur immobilier Betrim. Le chantier doit démarrer au printemps 2016 pour une livraison à l'été 2017. D'un côté, il y aura 81 logements à l'ergonomie adaptée pour les seniors avec un accueil et un "salon-club" communs ; de l'autre une copropriété d'une cinquantaine de lots qui .

Aucun service médicalisé, en revanche, les habitants pourront faire appel à une série de prestations pour lesquelles la résidence a négocié des tarifs particuliers. D'où des charges variables suivant les consommations et les besoins.

Quels services ? Benjamin Misery, le directeur des Senioriales

La vente doit démarrer en janvier dans une boutique éphémère qui ouvrira au 12 rue du 11 Novembre. Ce sera une majorité de T2 de 39 à 48m2 à partir de 129 000 euros, sans parking, 427 euros à la location.