Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saint-Étienne, une ville où il vaut mieux devenir propriétaire ?

mercredi 6 septembre 2017 à 19:13 Par Thomas Schonheere, France Bleu Saint-Étienne Loire

Une étude dévoilée cette semaine affirme qu'à Saint-Étienne, acheter un appartement de 70 mètres carrés est plus rentable que d'y rester plus de deux ans en location. Cela est notamment dû aux taux d'intérêt, historiquement bas. France Bleu a demandé l'avis d'un expert du secteur.

En moyenne, le prix du mètre carré à Lyon est trois fois supérieur qu'à Saint-Etienne.
En moyenne, le prix du mètre carré à Lyon est trois fois supérieur qu'à Saint-Etienne. © Radio France - Thomas Schonheere

Saint-Étienne, France

Rester locataire ou devenir rapidement propriétaire ? Entre les frais de notaire, les intérêts ou les impôts locaux, le calcul est parfois compliqué. Une étude du site meilleurtaux.com, dévoilée par Le Parisien, vient nous faciliter la tâche. Selon cette étude, à Saint-Étienne, il vaut mieux acheter son appartement de 70 mètres carrés (la surface sur laquelle ont été faits les calculs) que d'y rester plus de deux ans en location. En clair : deux ans de loyer coûtent aussi cher, selon cette étude, que d'investir pour se constituer un patrimoine.

Taux d'intérêt historiquement bas, prix au mètre carré bien plus faible qu'à Lyon

Pascal Ridoux est le directeur de Citya Montchalin, une agence immobilière qui couvre la région stéphanoise. Selon lui, deux facteurs permettent d'expliquer ce chiffre de deux ans, un des plus bas de France : "On a d'abord des taux d'intérêt qui sont historiquement bas. Des taux qui sont à 1 ou 1,5%, c'est une aubaine. La deuxième chose, c'est que les prix des appartements sont tellement bas, ramenés aux loyers, qu'il vaut mieux acheter. L'écart entre le loyer et ce qu'on est prêt à dépenser, quand on prend compte de la taxe foncière, de la taxe d'habitation ou des frais de notaire, est tel que, quand on raisonne, une des villes où il fait bon de devenir acquéreur assez vite c'est Saint-Étienne."

"On a des taux d'intérêt à un niveau historiquement bas" - Pascal Ridoux

Le contraste avec Lyon est saisissant : acheter un appartement ne devient plus rentable que de le louer qu'à partir de sept ans et demi ! "Cet écart s'explique par la valorisation des appartements", explique encore Pascal Ridoux. "Le prix du mètre carré à Lyon est, en moyenne, trois fois supérieur qu'à Saint-Étienne. Pour autant, l'écart des loyers est de 50%. Si vous êtes investisseur, il vaut mieux avoir un taux de rendement plus élevé à Saint-Étienne."

"L'écart avec Lyon s'explique par la valorisation des appartements" - Pascal Ridoux

Pour autant, si vous aimez les vieux appartements à rénover, là où il y a des affaires à faire à Saint-Étienne, Pascal Ridoux ne conseille pas d'acheter pour deux ans : "Je ne suis pas sûr que vous puissiez, en faisant un peu de travaux, revendre l'appartement dans un an ou deux dans des conditions qui neutralisent les frais de notaires, etc."