Économie – Social

Saint-Étienne va arrêter de construire des logements sociaux

Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 11 janvier 2016 à 18:36

une inflexion de la politique à l'echelle de la ville
une inflexion de la politique à l'echelle de la ville © Maxppp - maxppp

La municipalité stéphanoise souhaite privilégier la réhabilitation du parc existant, la démolition des habitats trop dégradés et favoriser l'accession à la propriété individuelle sur des terrains communaux.

Gaël Perdriau se félicite également de la nouvelle image immobilière de sa ville : pour la première fois depuis des années, la valeur des logements apparaît en hausse de 10%  et Saint-Étienne, qui était la ville la moins chère de France, va reprendre un peu de couleurs.

Gaël Perdriau la maire de Saint Étienne

Le maire lance cette année un programme de réhabilitation de 3000 logements et de démolition de 1000 bâtiments trop anciens et dégradés, jusqu'en 2020.

On va plus demolir que reconstruire du neuf  - Maxppp
On va plus demolir que reconstruire du neuf © Maxppp - celik erkul/ le progrès

Pour expliquer cette volonté d'arrêter de construire à tout prix, la mairie de Saint-Étienne,  estime que le taux de 10% de vacance sur la ville (près de 11 500 logements) justifie cette mesure et que de toute façon, il faut favoriser la modernisation des immeubles existants. L'opposition  n'est pas tout a fait d'accord avec cette vision.

un changement de politique diversement apprécié