Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saint-Jean-d'Angély : les chômeurs font grève en travaillant

jeudi 25 octobre 2018 à 17:28 France Bleu La Rochelle

Vendredi 26 octobre, des chômeurs de Charente-Maritime se mettent en grève. Pour cela, ils vont travailler bénévolement. Toute la journée, ils vont débroussailler les cinq hectares de l'ancienne usine Brossard à Saint-Jean-d'Angély. L'objectif est de mettre en lumière les chômeurs de longue durée.

En grève du chômage, les personnes sans emploi travaillent bénévolement.
En grève du chômage, les personnes sans emploi travaillent bénévolement. © Maxppp - Alexandre MARCHI

Saint-Jean-d'Angély, France

Pour faire grève, il faut travailler. Et bien non ! Le pôle territorial de coopération économique des Vals Saintonges (PTCE) remet en cause cette affirmation. Sous la houlette du coordinateur Gabriel Delicourt, il organise une grève des chômeurs vendredi 26 octobre. L'objectif de la journée : nettoyer la friche industrielle de l'ancienne usine Brossard à Saint-Jean-d'Angély. Le but est de dénoncer le chômage de longue durée. 

La grève des chômeurs

Pour cette action, les grévistes ont décidé de se munir d'outils de débroussaillage. Ils viennent nettoyer le site des ronces, racines et autres mauvaises herbes. Seize personnes se sont déjà inscrites. Mais Gabriel Delicourt invite tout le monde à venir : ancien salariés, voisins, habitants de la région, etc. La Société Générale, propriétaire des lieux, a autorisé l'événement et loue deux bennes pour jeter les déchets. 

Le but, c'est de montrer aux élus que les chômeurs, eux, ils ont envie que les choses bougent"- Gabriel Delicourt

Cette manifestation vise à impliquer un peu plus les représentants dans la lutte contre le chômage. "Sur les 111 mairies du Val de Saintonge, on en a 40 qui rentrent au comité de pilotage (du PTCE ndlr). Mais quand on fait des réunions, les élus, ils se font rares", fulmine le coordinateur. 

Profiter d'une expérimentation économique

L'autre objectif est futur. Un nouveau dispositif de retour à l'emploi après le chômage de longue durée est en cours d'essai dans certaines régions. Le pôle voudrait faire partie de la prochaine vague de tests. "On nous a suggéré très fortement de faire la grève du chômage. Ça permettra de mieux profiter du dispositif quand la nouvelle loi sera votée", révèle Gabriel Delicourt.