Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Junien : "on a refusé un congé maladie à un collègue", l'hôpital demande plus de moyens humains

-
Par , , France Bleu Limousin

Un rassemblement a réuni une quarantaine de personnes, ce mardi matin à Saint-Junien, en Haute-Vienne, en soutien à l'hôpital de la commune où certains agents sont en grève "illimitée" depuis le 10 mai dernier. Ils réclament plus de moyens, notamment humains, pour faire fonctionner l'établissement.

Une quarantaine de manifestants en soutien à l'hôpital de Saint-Junien
Une quarantaine de manifestants en soutien à l'hôpital de Saint-Junien © Radio France - Valentin Houinato

En "grève illimitée" depuis le 10 mai dernier, le personnel de l'hôpital de Saint-Junien en Haute-Vienne réclame plus de moyens, notamment humains, pour faire fonctionner l'établissement.

Les personnels déplorent la fermeture de soixante lits en raison, selon eux, d'un manque d'effectif. Ils dénoncent également "l'absence de dialogue et de transparence de la part de la direction de l'établissement". 

Les conditions de travail se sont dégradées depuis plusieurs années, ce qui entraîne "des départs définitifs" dans les services, comme en radiologie par exemple. 

Grève à l'hôpital de Saint-Junien

Ce manque de personnel à l'hôpital, épuise les effectifs. Ils doivent souvent venir travailler sur leurs jours de repos pour remplacer des collègues.

On a refusé un congé maladie à un collègue, il n'y avait personne pour le remplacer

Pour combler les trous, l'hôpital fait parfois appel à des intérimaires "ils sont mieux payés que nous, ce qu'ils touchent en travaillant six jours par mois ça fait rêver" assure Monique une aide-soignante de l'hôpital de Saint-Junien.

La manifestation de ce mardi était organisée par les syndicats CGT et Force Ouvrière. Une réunion entre ces syndicats et la direction est prévue en fin d'après-midi mercredi 26 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess