Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Lô : interrogations et inquiétudes à l'agence Thomas Cook après l'annonce de la faillite du voyagiste

-
Par , France Bleu Cotentin

Le voyagiste britannique Thomas Cook s'est déclaré en faillite ce lundi 23 septembre, "une liquidation judiciaire avec effet immédiat". Cette annonce brutale a surpris clients et salariés. Illustration à Saint-Lô.

Dès lundi matin, de nombreux clients inquiets sont venus se renseigner, à l'agence de Saint-Lô, sur le devenir de leur voyage.
Dès lundi matin, de nombreux clients inquiets sont venus se renseigner, à l'agence de Saint-Lô, sur le devenir de leur voyage. © Radio France - Lucie THUILLET

Dès l'ouverture, ce lundi 23 septembre, les clients défilent dans l'agence saint-loise avec des nombreuses interrogations : Pourront-ils partir ? Leur billet est-il toujours valable ? Faut-il faire jouer l'assurance annulation ? Tous ont été surpris en apprenant la nouvelle de la faillite du voyagiste, mis à mal notamment par la concurrence d'internet. Actuellement, 600.000 vacanciers dont 9842 clients français doivent être rapatriés. Et les 22.000 salariés du groupe, dont plus de 750 en France, craignent de perdre leur emploi.

Florence et Paul, deux saint-Lois, doivent s'envoler dans quelques semaines pour le Canada :

C'est très violent pour les employées notamment. Comme nous, elles ne savent pas ce qu'il va se passer. Il faut attendre et espérer qu'on pourra partir. On s'y attendait pas, c'est une maison qui nous paraissait solide : 200 ans de voyages ! Alors, une chute comme ça, ca fait un choc.

Henri, lui, ressort de la boutique , soulagé. Il avait tiré un trait sur son voyage en Pologne la semaine prochaine mais le vol et l'hotel, "tout est maintenu". Lui aussi se dit choqué par la brutalité de l'annonce : 

On va jusqu'au bout du bout et quand il n'y a plus rien à faire, on dit on ne peut plus.  Mais on pourrait s'arrêter avant dans des bonnes conditions sans mettre les gens dans le pétrin !

Face aux clients qui défilent, les deux employées tentent de répondre aux questions, expliquant que pour le moment la filiale française n'est pas concernée et que si ça devait être le cas, des assurances prendraient le relais. Mais on en sait pas plus pour l'instant, confient ces salariés qui accusent le coup.  Elles ont appris "ce lundi matin en même temps que tout le monde" que leur groupe était en faillite.

Dans un communiqué, la filiale française précise dans un communiqué  que "la situation du groupe n'entraîne pas l'insolvabilité immédiate de Thomas Cook France". Un numéro d'urgence est mis en place pour les vacanciers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess