Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Malo : le voilier Grain de Sail s'apprête à traverser l'Atlantique pour importer du cacao en Bretagne

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

L'entreprise Grain de Sail, basée à Morlaix, s'est lancé un défi un peu fou : construire un voilier, traverser l'Atlantique et importer du cacao et du café dans les Caraïbes pour la fabrication de ses produits, des tablettes de chocolat notamment. Le bateau est actuellement amarré à Saint-Malo.

Le voilier Grain de sail, qui fait 22 mètres de long et 27 mètres de haut, est actuellement amarré dans le port de Saint-Malo.
Le voilier Grain de sail, qui fait 22 mètres de long et 27 mètres de haut, est actuellement amarré dans le port de Saint-Malo. © Radio France - Maïwenn Bordron

Traverser l'Atlantique à la voile pour importer du cacao et du café en Bretagne : c'est le défi un peu fou que s'est lancé l'entreprise Grain de Sail qui fabrique des tablettes de chocolat dans son usine de Morlaix, dans le Finistère. Le premier voilier cargo est actuellement amarré dans le port de Saint-Malo. L'équipage s'occupe des derniers préparatifs avant le départ qui pourrait avoir lieu dans deux ou trois semaines. Objectif : transporter des marchandises à un moindre coût écologique.

Les émissions de CO2 divisées par 17

Le voilier a été construit en deux ans, le chantier a pris du retard avec la crise sanitaire. Il s'est terminé il y a une semaine et une odeur de neuf émane encore de l'intérieur du deux-mâts. "On a tout l'équipement moderne de confort : on a un frigo, on a un four, on a des plaques à gaz et une cafetière qui permet de consommer nos cafés", détaille Loïc Briand, le capitaine du voilier Grain de sail.

La cuisine équipée du voilier Grain de sail.
La cuisine équipée du voilier Grain de sail. © Radio France - Maïwenn Bordron

La bateau contient trois cabines où dormiront les quatre membres de l'équipage, ainsi qu'une douche et des toilettes. La cale, elle, a été aménagée comme un frigo géant. Elle pourra transporter jusqu'à 50 tonnes de marchandises. 50 tonnes, c'est également le poids du navire à vide : une fois chargé, il pèsera donc 100 tonnes, soit le double de son poids initial. "Sur une tablette de chocolat, par rapport à du transport classique, on va diviser par 17 les émissions de CO2", affirme Loïc Briand, issu de la marine marchande.

Le départ de Saint-Malo est prévu dans deux ou trois semaines, le temps que tous les tests de stabilité du navire soient réalisés et validés. Direction New-York, aux Etats-Unis pour la première étape : l'équipe de Grain de sail ne voulait pas partir avec un voilier vide, 18 000 bouteilles de vin bio français vont donc être transportées à l'aller. "On se disait que partir à vide, c'était un petit peu stupide", précise Loïc Briand. Grain de sail se dirigera ensuite vers les Caraïbes, notamment en République Dominicaine "pour aller chercher de la masse de cacao et des grains de café et approvisionner notre chocolaterie-torréfaction".

Loïc Briand, le capitaine du voilier Grain de sail.
Loïc Briand, le capitaine du voilier Grain de sail. © Radio France - Maïwenn Bordron

L'équipage va prendre son temps pour cette première expédition. Il n'y aura pas de course contre la montre pour ramener au plus vite la marchandise. "_Si on n'a pas de vent et bien, on attendra que le vent vienne_. On n'a pas de gazoil pour avancer, c'est un bateau qui va être autonome en énergie avec des énergies vertes. On a des panneaux solaires, des hydrogénérateurs, des éoliennes. Et l'objectif, c'est de tendre vers le zéro gazoil sur ce transport", décrit Loïc Briand. 

Le Grain de sail va partir avec des vivres nécessaires au trajet qui doit durer environ trois mois, mais les marins comptent également se ravitailler lors des escales. "On va charger et puis on va essayer de cuisiner. On va pêcher, parce que c'est quand même rigolo de manger du poisson frais. On aura le temps, comme on fait de la voile, de cuisiner tranquillement et on se fera des bons petits plats", sourit le capitaine du voilier.

L'objectif, c'est de créer un armement à voile et de ne pas se fixer de limites.      
Loïc Briand, le capitaine du voilier Grain de sail

Grain de sail ne compte pas s'arrêter là : un autre bateau va commencer à être construit d'ici la fin de l'année. L'entreprise morlaisienne espère à terme importer l'ensemble de ses marchandises via sa flotte de voiliers.

Les tablettes de chocolat sont ensuite fabriquées à Morlaix, dans le Finistère.
Les tablettes de chocolat sont ensuite fabriquées à Morlaix, dans le Finistère. © Radio France - Maïwenn Bordron
Choix de la station

À venir dansDanssecondess