Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Nazaire : début de la construction d'une sous-station électrique pour le parc éolien en mer de Fécamp

C'est une branche des Chantiers de l'Atlantique qui se développe, l'éolien offshore emploie de plus en plus de monde et recrute aux Chantiers de l'Atlantique. Ce mercredi, la première tôle de la future sous-station électrique du champ éolien en mer de Fécamp a été découpée. Livraison prévue en 2022.

La découpe de la première tôle est toujours une cérémonie symbolique
La découpe de la première tôle est toujours une cérémonie symbolique © Radio France - Anne Patinec

D'ici mars prochain, près de 400 personnes vont travailler pour la branche énergies marines aux Chantiers de l'Atlantique. C'est une branche qui se développe et qui renforce la diversification des chantiers navals, surtout connus pour leurs paquebots géants.  Une cinquantaine d'ouvriers, de techniciens et d'ingénieurs vont être recrutés prochainement. 

Sous-station pour le deuxième champ français

Ce mardi, la première tôle de la sous-station électrique mer près du parc éolien en mer de Fécamp en Normandie a été découpée; elle doit être livrée courant 2022 au consortium géré par EDF Renouvelables.  Une sous-station représente le centre névralgique d'un champ éolien. C'est un gros transformateur haute technologie de 3.000 tonnes qui collecte, transforme et transfère à terre l'électricité produite par les éoliennes. A Fécamp, le projet compte 71 éoliennes qui devraient produire près de 500 mégawatts et couvrir la consommation de 770.000 personnes, soit 60% des habitants de Seine-Maritime en 2023. Ce sera la seconde sous-station construite pour un champ français après celle de Saint-Nazaire, actuellement à "l'atelier peinture". 

La sous-station électrique est une sorte de gros transformateur
La sous-station électrique est une sorte de gros transformateur - Chantiers de l'Atlantique

Secteur porteur

Si la France accuse un certain retard en matière d'éolien offshore, le secteur se porte très bien au niveau mondial avec une croissance de 18% selon Frédéric Grizaud, responsable de la division Energies Marines aux Chantiers de l'Atlantique.  Les Chantiers de l'Atlantique sont candidats sur plusieurs appels d'offres. Ils ont déjà fabriqué trois autres sous-stations pour la Belgique, l'Allemagne et la Grande-Bretagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess