Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : L'actu de la mer

Saint-Nazaire : des paquebots à voile imaginés aux chantiers navals STX

mercredi 14 mars 2018 à 19:34 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan et France Bleu

S'ils sont connus dans le monde entier pour leurs géants des mers, les chantiers navals STX de Saint-Nazaire imaginent aussi des navires plus petits. La semaine dernière à Miami, au salon international de la croisière, ils ont présenté leur concept de paquebots à voiles, baptisé Silenseas.

Grâce à ses voiles, le paquebot fera des économies d'énergie
Grâce à ses voiles, le paquebot fera des économies d'énergie - chantiers STX

Saint Nazaire

C'est un marché de niche que les chantiers navals de Saint-Nazaire espèrent séduire, celui des armateurs qui embarquent des clients  soucieux d'écologie et avides d'aventure. En 2009, STX avait déjà imaginé un paquebot à voiles, Eoseas, mais il n'avait pas trouvé preneur. Cette fois-ci, les ingénieurs ont imaginé trois bateaux plus petits, allant de 85 m de long à 190 mètres. Le plus gros pourra embarquer 300 passagers.

Des voiles en panneaux de fibre de verre

L'une de particularités de ce projet Silenseas se situe dans les voiles en panneaux de fibre de verre. Sur le trois-mâts, la superficie des voiles  dépassera les 4 300 m2, soit plus de la moitié d'un terrain de football. Dans les Caraïbes, le paquebot devrait pouvoir réduire sa consommation d'énergie jusqu'à 60% grâce au vent et aux voiles. 

On a essayé de maximiser l'apport de la voile. L'avantage des voiles en panneaux de fibre de verre, c'est qu'elles sont extrêmement durables, car leur matière est résistante et elles sont faciles d'utilisation car la manoeuvre et le pliage sont automatisables" Vianney Vautier, architecte naval chez STX

Trois tailles de paquebots à voile ont été imaginées - Aucun(e)
Trois tailles de paquebots à voile ont été imaginées - STX

Une voile testée cet été sur un paquebot de la Compagnie du Ponant

Des tests de voiles ont déjà été effectués sur des voiliers, notamment sur le monocoque du skipper Jean Le Cam après le dernier Vendée Globe. A partir de l'été prochain, une voile de 300 m2 doit être installée sur le bateau Le Ponant de la Compagnie du Ponant. Les chantiers STX espèrent séduire l'armateur à la suite de ces essais. Le coût du plus gros des trois paquebot à voiles est estimé à  150 millions d'euros. 

Des mâts qui se plient

Pour permettre aux paquebots de se rendre dans la plupart des ports, les mâts de 103 mètres  de haut peuvent se plier ; le tirant d'air peut passer à 57 m . Grâce à ce système, les bateaux peuvent par exemple passer sous le pont Verrazano et faire escale à New-York. STX espère aussi pouvoir transposer ce concept de Silenseas à d'autres types de bateaux, des petits caboteurs, des navires de pêche ou des gros catamarans.