Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Nazaire : du chômage partiel chez Famat à cause du Boeing 737 MAX cloué au sol

-
Par , France Bleu Loire Océan
Saint-Nazaire, France

Basé à Saint-Nazaire, Famat produit des pièces de moteur pour Boeing. Suite à la décision de l'avionneur américain de suspendre la production du 737 MAX, l'entreprise va prendre des mesures de chômage partiel dès le mois prochain. Famat emploie plus de 400 personnes

Depuis le 1er janvier, Boeing a suspendu la production du 737 MAX
Depuis le 1er janvier, Boeing a suspendu la production du 737 MAX © Maxppp - Gary He

Suite aux crashs en Indonésie en novembre 2018 et en Ethiopie en mars 2019, Boeing a décidé de stopper la production du 737 MAX  à partir du 1er janvier 2020. Une décision qui plombe l'activité  Famat, basé à Saint-Nazaire depuis 39 ans. L'entreprise fabrique des pièces complexes de grande dimension pour les moteurs des avions de Boeing et d'Airbus. Elle conçoit notamment des pièces pour le moteur Leap du 737 MAX. est détenue à 50/50 par General Electric et Safran Aircraft Engine

Chômage partiel 

Pour faire face à cette baisse de charge soudaine et imprévue, le recours à l'intérim et les embauches sont gelés chez Famat. Les heures supplémentaires sont suspendues. Le détachement de salariés vers des sites du groupe Safran ou vers des entreprises du bassin d'emploi de Saint-Nazaire est à l'étude. Des mesures de chômage partiel à raison d'un jour par personne et par semaine doivent démarrer le  1er février 2020.  Des mesures prévues pour durer six mois. Afin de compenser la baisse d'activité, la direction envisage par ailleurs de renforcer le plan de formation durant le premier semestre 2020

Pas de remise en cause du projet d'extension

La réduction temporaire de la production ne remet pas en cause le projet d'extension du site initié en 2018 explique la direction de Safran dans un communiqué. Un plan d'investissement de 42 millions d'euros est engagé avec notamment une nouvelle ligne de production pour les pièces du moteur Leap qui équipent le 737 MAX. La Famat compte 400 salariés en CDI plus environ 70 intérimaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu