Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Nazaire : une nouvelle commande dans l'éolien en mer confirmée pour les Chantiers de l'Atlantique

Saint-Nazaire, France

C'est une bonne nouvelle pour les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire. Ce mardi, le chantier naval annonce la confirmation de la commande d'une sous-station électrique pour le futur parc éolien en mer de Fécamp. La sous-station collecte et transforme l'électricité produite par les éoliennes.

La sous-station électrique est un énorme transformateur installé en mer
La sous-station électrique est un énorme transformateur installé en mer - Chantiers de l'Atlantique

Le consortium mené par EDF Renouvelables, qui gère le futur parc éolien en mer au large de Fécamp (Seine-Maritime), vient de confirmer ce mardi la commande d'une sous-station électrique aux Chantiers de l'Atlantique. Une sous-station représente le centre névralgique d'un champ éolien. C'est un gros transformateur de 3.000 tonnes qui collecte, transforme et transfère à terre l'électricité produite par les éoliennes. A Fécamp, le projet compte 71 éoliennes qui devraient produire près de 500 mégawatts et couvrir la consommation de 770.000 personnes, soit 60% des habitants de Seine-Maritime en 2023.

S'affirmer comme un leader européen 

Via son unité dédiée aux énergies marines, le chantier naval fabrique déjà la sous-station du futur champ éolien de Saint-Nazaire. "La sous-station de Fécamp sera pour la plus grande part identique à celle de Saint-Nazaire, afin de bénéficier du retour d’expérience de celle-ci et optimiser la maintenance et l’exploitation entre les différents parcs éoliens en mer du client", précisent les Chantiers de l’Atlantique. 

Selon Frédéric Grizaud, qui dirige le département des énergies marines du chantier nazairien, "ce succès renforce la détermination à s’affirmer comme un des acteurs majeurs des énergies marines renouvelables sur les marchés français et européen". L'entreprise a déjà livré trois sous-stations électriques pour des parcs éoliens offshore en Allemagne, en Belgique et en Grande-Bretagne. Les énergies marines renouvelables sont l'un des axes forts de diversification des Chantiers de l'Atlantique, célèbres pour leurs paquebots géants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu