Économie – Social

Meurthe-et-Moselle : A Saint-Nicolas-de-Port, on transforme la mirabelle

Par Manon Klein, France Bleu Sud Lorraine lundi 7 août 2017 à 18:20

Bruno Colin est le directeur de Végafruits. Sur le site de Saint-Nicolas-de-Port, il emploie 350 saisonniers.
Bruno Colin est le directeur de Végafruits. Sur le site de Saint-Nicolas-de-Port, il emploie 350 saisonniers. © Radio France - Manon Klein

C'est parti ! La récolte des mirabelles en Lorraine a débuté ce lundi 7 août. Les machines de la coopérative Végafruits ont été mises en route dans l'entrepôt à Saint-Nicolas-de-Port en Meurthe-et-Moselle. Ici les fruits sont triés, congelés, et aussi transformés en compote, ou encore en confiture.

Ça y est ! La récolte des mirabelles a débuté en Lorraine. La vague de gel qui a frappé tardivement cette année faisait craindre le pire aux producteurs, mais finalement, la récolte à venir devrait être fructueuse. A Saint-Nicolas-de-Port, les machines de Végafruits, qui regroupe deux coopératives de producteurs, ont été mises en route lundi 7 août. Dans cet entrepôt, on trie les mirabelles, pour ensuite les envoyer dans les commerces, mais pas que. La mirabelle est également transformée : en compote, en confiture, sous forme surgelée, ou encore de fruit sec. Les trois quarts des fruits récoltés sont transformés.

Les fruits sont séparés en plusieurs parties : le noyeau, la chair, et ici, la peau - Radio France
Les fruits sont séparés en plusieurs parties : le noyeau, la chair, et ici, la peau © Radio France - Manon Klein

40% de perte sur la récolte à cause du gel

Certains vergers ont été durement touchés par la vague de gel de printemps dernier. En conséquence, la production sera un peu moins abondante que les années précédentes. Le directeur de Végafruits, Bruno Colin, estime qu'environ 6000 tonnes de mirabelles seront récoltées en Lorraine pour l'année 2017, contre 10 000 tonnes habituellement. "C'est moins pire que nous le pensions" précise-t-il.

Les mirabelles sont triées en fonction de leur taille. - Radio France
Les mirabelles sont triées en fonction de leur taille. © Radio France - Manon Klein

La baisse des récoltes de mirabelles devrait, pour les consommateurs, se traduire par une petite hausse des prix cette année.