Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : La santé : un enjeu électoral 2017

À Saint-Pierre-des-Corps, la mairie a décidé de salarier un médecin pour faire face au manque de praticiens

lundi 20 février 2017 à 7:19 Par Adèle Bossard, France Bleu Touraine

La désertification médicale ne touche pas que les petites communes rurales, isolées. Certaines villes, très proches de grandes agglomérations, sont aussi touchées, comme à Saint-Pierre-des-Corps. La ville va prochainement salarier un médecin, qui sera installé au Centre municipal de Santé.

 Un médecin va être embauché comme salarié par la mairie de Saint-Pierre-des-Corps.
Un médecin va être embauché comme salarié par la mairie de Saint-Pierre-des-Corps. © Radio France - Adèle Bossard

Saint-Pierre-des-Corps, France

La ville de Saint-Pierre-des-Corps ne compte que neuf médecins généralistes pour près de 16.000 habitants, alors qu'il en faudrait une quinzaine pour répondre aux besoins de la population. La mairie a décidé de salarier un médecin, qui sera installé au Centre municipal de Santé, situé en plein centre-ville. Les recrutements sont en cours, deux CV ont déjà été reçus et le nouveau médecin pourrait s'installer en juin.

Avec le départ de quatre confrères et une ville qui reçoit de nouveaux arrivants, on a du mal à faire face" - Bruno Bodel, médecin à Saint-Pierre-des-Corps depuis plus de 30 ans.

Salarier un médecin, c'est notamment répondre au fait qu'aujourd'hui, une très grande majorité des étudiants en médecine ne veulent pas s'installer en libéral. "Etre médecin salarié, ça signifie notamment travailler sur une base de 35 heures, même si ce sera sûrement en horaires un peu décalés, pour proposer aux patients des horaires qui correspondent", explique Ronan Lebert, adjoint à la santé à la mairie de Saint-Pierre-des-Corps. Un salarié qui sera auto-financé, assure-t-il : la mairie estime qu'une quinzaine de consultations par jour sera suffisante pour payer son salaire.

Les généralistes déjà installés, eux, font de leur mieux : "Avec le départ de 4 confrères et une ville qui s'agrandit, qui reçoit de nouveaux arrivants, on a du mal à faire face, affirme Bruno Bodel, médecin à Saint-Pierre-des-Corps depuis plus de 30 ans. Les journées ne font que 24 heures, donc on a du mal à tout assumer. Je travaille déjà de 8 heures à 21 heures, du lundi au vendredi et un samedi sur deux".

  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.