Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Saint-Pierre-des-Corps vit à crédit depuis des années" selon le nouveau maire, Emmanuel François

-
Par , France Bleu Touraine

Le conseil municipal de Saint-Pierre-des-Corps adopte ce mardi matin un budget en déséquilibre qui aboutira à une mise sous tutelle des finances de la ville par la chambre régionale des comptes. "On n'est plus dans une situation d'endettement mais de surendettement" explique le maire élu en 2020.

La ville de Saint-Pierre-des-Corps compte 43% de logements sociaux
La ville de Saint-Pierre-des-Corps compte 43% de logements sociaux © Radio France - ©Xavier Louvel

C'est rarissime : le conseil municipal de Saint-Pierre-des-Corps va adopter ce mardi matin un budget en déséquilibre. Ce vote devrait aboutir à ce que les finances municipales se retrouvent placées sous la tutelle de la chambre régionale des comptes, même si le maire élu l'an dernier préfère parler "d'accompagnement" plutôt que de tutelle. 

1.154 euros de dette par habitant, au lieu de 850 euros, en moyenne, dans les villes de même taille

Emmanuel François estime que la ville a vécu à crédit pendant des années, lorsqu'elle était dirigée par la communiste Marie-France Beaufils. Aujourd'hui, la municipalité n'a plus aucune liberté d'action, à cause d'une dette de 19,3 millions d'euros. En 2017, Saint-Pierre-des-Corps avait la capacité de rembourser sa dette en 6 ans et demi. Aujourd'hui, ce délai dépasse les 15 ans. Selon Emmanuel François, la trésorerie est presque à sec, "la ville de Saint-Pierre-des-Corps n'est capable de payer ses factures que sur quatre jours, alors que dans les autres villes de même taille, la moyenne est de quatre mois". 

Même recevoir des subventions devient problématique, pour toucher une aide de la Métropole, de la Région ou de l'État par exemple, il faut que toute commune ait 20% de la somme, faute quoi elle ne perçoit pas la subvention promise, "nous n'avons pas les capacités financières pour fournir ces 20% mis au pot commun. A cause de ça, en 2020, nous avons perdu 1,2 million d'euros de subventions, que nous n'avons même pas touchées et avec lesquelles nous n'avons donc pu faire avancer aucun projet".

Une ville qui cumule les difficultés

Le Covid a encore compliqué les choses, l'an dernier, puisque la municipalité a eu moins de rentrées d'argent liées au stationnement, par exemple. Il a aussi fallu soutenir beaucoup d'habitants en grande difficulté, car Emmanuel François le souligne, Saint-Pierre-des-Corps est une ville qui cumule une somme tout à fait anormale de difficultés, "Saint-Pierre, c'est 65% de personnes qui ne sont pas imposables. 25% de pauvreté. 43% de logements sociaux. Ça nécessite quand même un personnel important et des structures sociales importantes".

Et la solution ne viendra pas d'une augmentation d'impôts, les particuliers sont trop peu à en payer, et les taux fixés pour les entreprises sont déjà élevés.

Marie-France Beaufils défend son bilan après 37 ans à la mairie

Au cours de la conférence de presse durant laquelle il a annoncé le vote de ce budget déséquilibré, Emmanuel François a, plusieurs fois, critiqué les choix de la précédente majorité. La communiste Marie-France Beaufils, qui a dirigé la ville pendant 37 ans et ne s'est pas représentée l'an dernier, a, elle-aussi, organisée lundi une conférence de presse pour défendre son bilan,"depuis 2014, en six ans, on a perdu 7,8 millions d'euros de ressources à cause de la baisse des dotations de l'État, et je maintiens que Saint-Pierre-des-Corps a été, proportionnellement, beaucoup plus touchée que la plupart des autres villes, y compris des villes plus favorisées de la métropole". 

Je dis que notre situation est fragile, comme le dit la Chambre régionale des comptes, mais nous avons fait des efforts pour que nos services puissent continuer à être réalisés - Marie-France Beaufils 

"Ça nous a amené à ne pas pouvoir faire l'ampleur des travaux d'investissements que nous aurions aimé faire sur un certain nombre d'équipements de la ville, mais ça ne veut pas dire que notre budget doit être mis en déséquilibre". Emmanuel François préfère que ce soit l'État qui décide où il doit porter ses efforts de réduction de dépenses ou de création de recettes plutôt que d'avoir à le faire lui-même, "ce n'est pas ce que l'on attend de quelqu'un qui disait très fortement qu'il voulait devenir maire de Saint-Pierre-des-Corps pour faire autrement. Tous les éléments étaient à sa disposition avant l'élection".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess